Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Rivasi : la retraite de Paris, et lumière sur les dérapages

8 Février 2017 , Rédigé par Seppi Publié dans #Santé publique, #Activisme, #Politique

Rivasi : la retraite de Paris, et lumière sur les dérapages

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "calendrier des vaccinations"

(Source)

 

 

La projection de Vaxxed... est déprogrammée à Paris, et Andrew Wakefield ne sera pas (semble-t-il) au nombre des orateurs. C'est, paraît-il, « pour permettre un plus large et apaisée débat ».

 

On organise la défiance envers les vaccins et on prétend, dans le plus pur style orwellien, s'intéresser aux causes de la défiance... L'autocritique n'est manifestement pas à l'ordre du jour. Ce serait plutôt l'obstination ; la projection et le débat de Bruxelles sont maintenus, à la salle Lumen.

 

Mme Rivasi se plaint d'« une crucifixion en règle » et d'être « assimilée aux anti-vaccins et à une vulgaire obscurantiste ». Plutôt que de reconnaître les faits, elle louvoie. L'étude d'Andrew Wakefield est « assez faible » – quel euphémisme pour une fraude avérée.

 

Le refus du parti Verts | ALE de l'instrumentalisation du parti et du Parlement Européen est confirmée dans la presse, y compris par un collègue du Parlement européen.

 

FranceInfo s'est penché sur les événements, avec des articles dévastateurs.

 

 

Vaccin : se protéger soi-même c'est protéger les autres.

(Source)

 

 

Paris... bye bye Vaxxed...

 

Commençons par une excellente nouvelle : la projection du film «Vaxxed: From Cover-Up to Catastrophe » de l'emblématique fraudeur scientifique Andrew Wakefield a été annulée à Paris.

 

 

Le « débat » n'est pas pour autant annulé, mais recadré. Avant, c'était ceci :

 

 

Et maintenant :

 

(Source)

 

 

Quelques heures auparavant, c'était ceci :

 

 

« De la nécessité de débattre pour restaurer la confiance... » ? On croit rêver quand on voit le programme, avant ou après recadrage. « ...stop aux procès en sorcellerie! » ? On croit rêver... bis.

 

 

Une nécessaire autocritique

 

Voyons aussi ce que dit Mme Rivasi sur Facebook :

 

« Suite à la polémique que suscite le film et son réalisateur, nous avons décidé de ne pas projeter Vaxxed à Paris pour permettre un plus large et apaisée débat -nous l'espérons- sur la question de la vaccination en France.

 

Il me semble que débattre de la politique vaccinale en France alors que la défiance de nos concitoyens envers les vaccins, suite aux divers scandales sanitaires et à la multiplication des conflits d'intérêts, s'accentue d'année en année est une nécessité absolue.

 

Contrairement, à ce qu’avait dit la Ministre de la Santé "la vaccination, ça ne se discute pas", je pense au contraire que c’est par la pédagogie, la transparence et l’argumentation que nous pourrons ramener la confiance en sortant de l’épidémie de conflits d’intérêts et en retrouvant une juste évaluation de la balance bénéfices / risques.

 

Je sais ce que les vaccins ont apporté en terme de progrès sanitaires au 20eme siècle, de lutte contre la mortalité infantile... Je n’ai jamais remis en cause l’utilité des vaccins. Je m’intéresse aux causes de cette défiance et tente d’y remédier en proposant des solutions (cf. tribunes ci-dessous). Je m’interroge aussi sur l’effet d’aubaine des vaccins pour l’industrie pharmaceutique qui compense la panne d’innovation thérapeutique majeure (en dehors des traitements anti-cancéreux) par la mise sur le marché de vaccins pas toujours utiles. Il faut savoir que le chiffre d’affaire de la Big-Pharma concernant les vaccins est passé de 6 milliards d’euros en 2006 à 20 milliards en 2012 et à 42 milliards prévus fin 2016. Il ne faut pas que les vaccins deviennent le nouveau Jackpot des laboratoires.

 

J’ai déploré également récemment la mascarade de débat public qui vient d'être organisé par le Ministère de la Santé qui ne participe pas au fait de lutter contre les sources de cette défiance.

 

Il faut sortir du caractère quasi religieux et scientiste qu’a la vaccination en France, pays de Pasteur. Débattre dans la transparence permet d’éviter les dérives complotistes et de rompre avec l’opacité faisant le lit de la défiance grandissante de nos concitoyens. »

 

« Je m’intéresse aux causes de cette défiance... » ? Voici quelques indications pour alimenter la réflexion :

 

1. Ne pas susciter la défiance ; en d'autres termes, faire son autocritique.

 

2. Ne pas organiser des « débats » exclusivement centrés sur la défiance, avec exclusivement des intervenants prônant la défiance ; en d'autres termes, faire son autocritique.

 

3. Ne pas injecter dans le « débat » des querelles personnelles, en l'occurrence avec Mme Marisol Touraine ; en d'autres termes, faire son autocritique.

 

4. Ne pas injecter dans le « débat » sur l'utilité de la vaccination des considérations d'anticapitalisme – à notre sens forcené et imbécile ; en d'autres termes, faire son autocritique.

 

5. Ne pas caricaturer la position de ceux qui ne pensent pas « bien » en conférant à la vaccination en France un « caractère quasi religieux et scientiste » ; en d'autres termes, faire son autocritique.

 

 

Arrêtez de pleurnicher...

 

Une partie du texte ci-dessus figure aussi sur le site de la parlementaire européenne Michèle Rivasi, avec deux morceaux dérisoires. Tout d'abord :

 

« Je subis – depuis que cette invitation est partie – une crucifixion en règle et suis assimilée aux anti-vaccins et à une vulgaire obscurantiste malgré ma formation scientifique (je suis normalienne) et les preuves du sérieux de mon travail en tant que co-fondatrice du laboratoire indépendant d’analyse de la radioactivité la CRIIRAD ou que parlementaire travaillant sur les sujets de santé publique et de santé environnementale. »

 

Résultat de recherche d'images pour "pleurnicher" Pour la crucifixion en règle, nous verrons ci-dessous. Pour l'assimilation... il faut vraiment faire preuve d'aveuglement et de déni de réalité pour en restée à une « assimilation » après avoir organisé (fait organiser pour son compte) des événements à Bruxelles, Londres et Paris avec projection de Vaxxed... et débats avec Andrew Wakefield et quelques autres.

 

Quant à la formation scientifique et le sérieux (allégué...) du travail, l'argument est irrecevable. Cet argumentum ad verecundiam est pitoyable.

 

 

...et d'enfumer

 

Un repli stratégique s'imposait sur le site précité qui, quoique personnel, porte les logos d'EELV et des Verts | ALE et les engage donc dans une certaine, large, mesure :

 

« Je ne valide pas la thèse du film projeté -le lien de causalité entre le vaccin ROR et l’autisme doit encore être prouvé scientifiquement- mais considère qu’il convient de s’interroger sur l’explosion des cas d’autisme aux Etats-Unis (1 enfant sur 45 serait autiste) et dans une moindre mesure en Europe. Je sais que les causes de l’autisme seraient à moitié génétiques et à moitié liées à des facteurs environnementaux à l’instar de l’exposition aux pesticides pour les femmes enceintes. »

 

(Source) Andrew Wakefield (1998)• Author on infamous Lancet paper linking autism with  MMR vaccine• Investigation for >2 years (end...

 

 

Quelle bouillie pour les chats ! « ...il convient de s’interroger sur l’explosion des cas d’autisme aux Etats-Unis » sur la base de la promotion de Vaxxed... et d'Andrew Wakefield dans un événement conçu par et pour le militantisme anti-vaccins ?

 

Où est la sincérité de « Je ne valide pas... » quand on organise des projections-débats (et qu'on maintient celle de Bruxelles envers et contre tout) et surtout quand cette déclaration ne figure pas sur la page Facebook ?

 

On est dans une communication à deux canaux. Le Canal A, c'est en gros de ne pas déclarer d'opposition aux vaccins, mais à l'obligation vaccinale ; le Canal B, c'est contribuer activement au militantisme anti-vaccins (lequel, pour se donner bonne contenance, professe aussi le message du Canal A, mais personne n'est dupe).

 

 

L'instrumentalisation du Parlement Européen et du parti Verts | ALE confirmée

 

Il n'y a pas que ce double langage.

 

Dans « Polémique: un film anti-vaccin "censuré" au Parlement européen », La Capitale.be révèle les dessous de l'instrumentalisation du Parlement Européen et du parti Verts | ALE :

 

« Au vu des théories anti-vaccins, fortement critiquées par la communauté scientifique, le groupe politique européen, Les Verts-ALE, a décidé ne pas accueillir l’événement au sein du parlement. »

 

Et dire que, comme on l'a vu dans le billet précédent, les organisateurs ont accusé des « campagnes de désinformation et d’agitation menées par des réseaux de presse anglophones ». Il est certes possible que le groupe politique ait été alerté par les « campagnes... », mais peut-on de bonne foi incriminer les lanceurs d'alerte et jeter un voile pudique sur l'instance décisionnaire ?

 

Le journal se fait plus précis :

 

« "L’événement aura toujours lieu mais à l’extérieur du parlement", confirme Ruth Reichstein qui gère la communication des Verts. "Il s’agit de l’initiative personnelle d’une députée qui avait décidé de l’organiser au Parlement européen. Quand le groupe s’est rendu compte des intervenants invités, notamment Andrew Wakefield, Les Verts ont fait le choix de ne pas mettre à disposition le support logistique de l’organisation de cette rencontre", explique-t-elle. Les thèses défendues par Wakefield concernant le lien qui existe entre les vaccins et le développement de maladies comme l’autisme chez les enfants ne sont pas soutenues par le groupe politique européen. "Les Verts sont plutôt pro-vaccins", confie Ruth Reischtein. »

 

Cela repose une question : quelle suite le groupe Verts | ALE compte-t-il donner ? Une « initiative individuelle » avec tentative d'utiliser un « support logistique » à l'insu du groupe (au moins aux premiers stades de l'organisation de l'événement) ?

 

 

FranceInfo est encore plus précis... et dévastateur

 

Le 6 février 2017, Le Magazine de la Santé a sévèrement taclé « l'opération anti-vaccination qui se profile au Parlement européen le 9 février prochain » dans « "Il n'y a pas de lien entre autisme et vaccination», avec une Liliane Grangeot-Keros, secrétaire perpétuelle adjointe de l'Académie Nationale de Pharmacie, remarquable. C'est à voir.

 

Résultat de recherche d'images pour "andrew wakefield fraud"

(Source)

 

 

Le lendemain, la rédaction d'Allodocteurs.fr » a enfoncé le clou avec un rageur « La députée et le fraudeur » :

 

« L’escroquerie dévoilée, son auteur [Wakefield] s’est trouvé de nouveaux amis, parmi lesquels la députée Michèle Rivasi. L’ancienne candidate à la primaire écologiste a invité le fraudeur à projeter un documentaire à sa gloire au Parlement (à Bruxelles, où se réunissent les commissions), en compagnie d’un panel d’activistes "anti-vaccination". Passée de la légitime dénonciation des lobbies industriels à la promotion des lobbies du complotisme anti-scientifique, Rivasi ne dissimule plus son mépris souverain des faits. »

 

Et, en conclusion :

 

« Cette annonce [de l'événement au Parlement Européen] a effaré de nombreux observateurs en Europe – le journal The Times fut l’un des premiers, fin janvier, à attirer l’attention sur l’affaire. Que le mensonge et la manipulation soient ainsi célébrés à Bruxelles par un parlementaire a, au moins, le mérite de faire tomber le masque de sa démagogie. »

 

 

Quand on est au fond du trou, il faut arrêter de creuser...

 

Il fallait évidemment que Mme Rivasi réponde. C'est « "C'est une chasse aux sorcières" : l'eurodéputée écolo Michèle Rivasi crée la polémique avec la projection d'un documentaire controversé sur les vaccins ».

 

La thèse du refus du groupe parlementaire d'être associé à cette promotion de la fraude et de la désinformation y est confirmée par le député européen Pascal Durand :

 

« La réponse a été quasi unanime [...]. On lui a dit que si elle voulait organiser cette projection, elle ne le ferait pas au nom du groupe et à l'intérieur du Parlement. »

 

Moyennant quoi, Mme Rivasi a maintenu... Et elle « explique » notamment :

 

« "J'ai été contactée par plusieurs associations qui m'ont demandé de faire passer le film, et de faire venir le réalisateur", raconte Michèle Rivasi. [...] »

 

Franchement ? Des associations demandent... et elle organise, au Parlement Européen, en impliquant les Verts à leur insu ? Et ce, prétendument, en toute innocence et naïveté, car :

 

« L'eurodéputée assure qu'elle ne connaissait pas la réputation d'Andrew Wakefield quand elle a décidé d'organiser la projection et le débat qui l'accompagne. »

 

Comment ? Une politicienne qui fait depuis des années dans l'activisme – prétendument – « vaccins-sceptique » et non « antivaccins » et se targue d'être une scientifique ne connaissait pas Wakefield et sa fraude monumentale ?

 

La suite est aussi piquante. Notamment :

 

« Il est hors de question que j'adoube quelqu'un qui a des conflits d'intérêt. »

 

Vraiment ? Toute la série d'événements – et ce qu'il en reste – a consisté à offrir une tribune à Andrew Wakefield. Ce qu'il en reste ? Mme Rivasi considère l'étude de Wakefield « assez faible » – quel euphémisme pour une fraude avérée.

 

Décidément, on ne sort pas de l'ornière.

 

V” is for vaccinate

(Source)

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Charles 09/02/2017 12:33

Il y a une coquille en début de billet: "Waxxed" (ou alors je n'ai pas saisi un éventuel calembour).

Seppi 27/02/2017 18:41

Merci ! Corrigé.

Charles 09/02/2017 12:35

Et une deuxième occurrence plus bas.

Samyleiev 09/02/2017 11:18

Faire une table ronde sur l'explosion des diag de TSA oui ca peut être un sujet, intéressant même (notez la nuance "nombre de diag" et pas "nombre de cas"), par contre faut choisir: si l'atelier s'intitule "la sureté des vaccins" c'est plus le même sujet, par exemple "la hausse du nombre de diag de TSA en questions" serait plus approprié, non, et dans ce cas la, on invite plutot des spécialistes de l'autisme non? et puis ca permettrait de réfléchir à autre chose qu'une hypothèse dont la pierre angulaire était basée sur une fraude.


parler de la dynamique financière et commerciale des vaccins, ça peut aussi être très intéressant, mais même remarque que tout à l'heure, dans ce cas on appelle pas ça "la sureté des vaccins", et on invite des économistes de la santé, pas des gens d'une spécialité X ou Y qui se sont lancés dans l'immuno a posteriori.

Seppi 27/02/2017 18:41

Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

Vous avez évidemment raison.

D'ailleurs, au-delà des annonces qui doivent rester « salonfähig » (j'aime ce mot...) – présentables ou publiables – il y a la grande question de ce qui s'est dit. Mais on peut deviner...