Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Mme Hendricks, crachons donc dans nos mains !

11 Février 2017 , Rédigé par Seppi Publié dans #Politique

Mme Hendricks, crachons donc dans nos mains !

 

Willi l'Agriculteur*

 

 

La traduction a un temps de retard sur l'actualité, puisque Mme Hendricks a mis fin à sa campagne censée susciter le débat à partir d'aphorismes peu brillants ? Ce n'est pas grave. Willi a offert une réponse qui vaut lecture.

 

Positiver, rechercher le consensus, même si cela semble difficile... d'où cette lettre à Mme Hendricks.

 

Chère Mme Hendricks,

 

Vous souhaitez donc entamer un dialogue avec les agriculteurs. Vous voulez discuter avec nous de la manière de rendre l'agriculture plus durable, avec de meilleures perspectives d'avenir et, en plus, en assurant un bon revenu. Et voilà donc que j'ai une proposition qui vous permettra de vous réaliser vous-même et de mettre en œuvre vos conceptions sur l'agriculture. La proposition est la suivante.

 

Devant mon bureau, il y a un champ de deux hectares. J'y ai semé du blé l'automne dernier. Rien d'autre n'a été fait. Ce champ, je voudrais le partager avec vous. J'en cultiverai un hectare. Vous aurez l'autre hectare, que vous pourrez gérer en accord avec vos conceptions. Vous pourrez fertiliser, ou non. Vous pourrez également épandre des herbicides, passer la herse étrille, ou laisser les mauvaises herbes. Vous pourrez traiter contre les maladies fongiques avec des fongicides, ou non. S'il y a une attaque de pucerons, vous déciderez ce qu'il conviendra de faire.

 

Vous me direz ce qu'il faut faire, et je le ferai. Le faire vous-même, malheureusement, vous n'en avez pas le droit parce que vous ne disposez d'aucune attestation de compétence. Par conséquent, vous me paierez les frais de culture : le travail, le coût d'utilisation de l'équipement, le carburant et les autres facteurs de production. Vous devrez cependant vous occuper des exigences en matière de paperasserie : le plan de fertilisation, le bilan des éléments nutritifs, le fichier de parcelles, les demandes UE, la demande de remboursement de taxes sur le gazole, diverses notifications aux bases de données, et ainsi de suite. Toutes les règles ne me viennent pas à l'esprit en ce moment, mais je vous transmettrai le cas échéant celles que j'aurais oubliées. La prime UE, vous l'obtiendrez bien sûr. Les « petites choses» comme l'assurance contre la grêle, la contribution à la chambre d'agriculture, les cotisations à une association professionnelle, etc., nous les laisserons de côté, car cela deviendrait trop compliqué. Et parce que je suis généreux et qu'il s'agit de dialoguer, je renoncerai même au paiement d'un loyer.

 

Mais c'est juste parce que c'est vous.

 

À l'automne, nous récolterons le blé. Nous livrerons séparément la récolte de votre hectare et du mien à notre coopérative. Vous pouvez déjà maintenant conclure des contrats à terme. Ce que c'est et comment le faire, je vous l'expliquerai volontiers. Vous pouvez aussi vendre le blé plus tard, c'est comme vous voulez et comme bon vous semble.

 

Lorsque votre blé et mon blé auront été vendus, nous ferons les comptes et verrons qui s'en sera le mieux sorti. Et puis nous examinerons ensemble les raisons des différences. Si votre résultat est inférieur au mien, vous devrez ma payer la différence. Mais ne vous inquiétez pas, pour un hectare, ça ne devrait pas faire plus que quelques centaines d'euros. Avec ce que vous avez comme salaire, cela ne devrait pas vous ruiner, et vous pourrez même payer en plusieurs mensualités. Si le résultat était dans l'autre sens, je vous paierais bien sûr la différence. Je suis évidemment beau joueur.

 

Et maintenant, je me réjouis de recevoir votre réponse et de savoir si vous acceptez cette proposition.

 

Votre,

 

Willi l'Agriculteur

 

P.S. : Et si vous avez besoin de quelques autres règles pour les agriculteurs, je peux aussi vous aider. C'est une proposition à laquelle je ne pouvais pas résister...

 

_______________

 

* Willi l'Agriculteur (Bauer Willi) exploite 40 hectares en grandes cultures (betterave sucrière, colza, céréales) en coopération opérationnelle. Il a été double-actif jusqu'à l'automne 2014. Son deuxième métier a été le suivi et le conseil aux agriculteurs pour une entreprise familiale (sucrerie). Depuis lors, il continue d'exploiter son domaine en tant que pré-retraité et a du temps pour écrire et partager son expérience.

 

Il contribue aussi bénévolement à l'association (fondation) des habitants de sa commune et à une coopérative agricole.

 

Source : http://www.bauerwilli.com/frau-hendricks-packen-wirs-an/

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article