Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Agri-bashing en Allemagne : une réponse de la Ministre Hendricks

19 Février 2017 , Rédigé par Seppi Publié dans #Schillipaeppa, #Politique, #Activisme

Agri-bashing en Allemagne : une réponse de la Ministre Hendricks

 

Schillipaeppa*

 

 

Die Antwort

Aéroport de Berlin-Tegel...

 

 

En fin de compte, Mme Barbara Hendricks a quand même du bon sens : le Ministère Fédéral de l'Environnement, de la Protection de la Nature, de la Construction et de la Sécurité Nucléaire (BMUB) ne poursuivra pas la campagne d'affichage des nouvelles règles pour les agriculteurs. Mme Heike Müller, agricultrice et vice-présidente de l'Association des Agriculteurs du Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, avait – comme beaucoup d'autres – écrit à la ministre. On peut lire sa lettre ouverte à M. Hendricks sur ce blog. Elle a maintenant reçu une réponse du ministère. Chacun pourra se former son propre jugement :

 

« Cher Madame,

 

Je vous remercie pour votre lettre du 3 février 2017 relative à la campagne « Bon pour l'environnement. Bon pour la santé de tous » du Ministère Fédéral de l'Environnement, de la Protection de la Nature, de la Construction et de la Sécurité Nucléaire (BMUB).

 

Avec cette campagne, qui a été partiellement très controversée, nous avons lancé un débat public. Notre objectif était d'attirer l'attention sur les développements indésirables dans l'agriculture. Il est par exemple indiscutable qu'il y a une perte de biodiversité dans les régions d'agriculture intensive et une pollution des eaux souterraines par la surfertilisation des terres. Sur ce plan, nous devons mieux faire : pour préserver la biodiversité, protéger nos sols et l'eau et aussi améliorer le bien-être animal. Les agriculteurs et les protecteurs de la nature ne peuvent le réaliser qu'ensemble, c'est pourquoi nous devons travailler en étroite collaboration et chercher des solutions de manière coopérative.

 

Les affiches avec les nouvelles « règles pour les agriculteurs » – que nous n'avons publiées jusqu'à présent que sur l'Internet et les réseaux sociaux – ont attiré l'attention sur une question importante de manière non conventionnelle, fraîche et joyeuse. Comment pouvons-nous mieux réunir l'agriculture et l'environnement ? Que ce soit un sujet qui concerne de nombreuses personnes peut également être constaté par le fait que les « règles pour les agriculteurs » se sont répandues comme une traînée de poudre – sans qu'il ait été nécessaire de coller une seule grande affiche.

 

Nous restons convaincus que nos règles pour les agriculteurs ne sont pas de nature à offenser quelqu'un ou à le blesser dans son honneur. Toutefois, la ministre reconnaît et respecte le fait que cela a été, et est, perçu très différemment par beaucoup. Elle a regretté publiquement que de tels sentiments aient été provoqués. Par conséquent, nous avons décidé de cesser d'utiliser les règles pour les agriculteurs dans la suite de la campagne.

 

Mais la question est et reste très importante pour la ministre fédérale de l'environnement. La tâche consiste maintenant à tirer profit de l'attention que nous avons créée dans la première étape pour cette question importante (grâce aussi aux « règles pour les agriculteurs »), pour un dialogue constructif – avec les agriculteurs, les consommateurs et les protecteurs de la nature. Nous continuerons à nous engager pour une Agrarwende** (une nouvelle politique agricole) en Allemagne : cela ne se limite pas au fait que l'agriculture doit être plus sociale et plus écologique. Nous voulons aussi que les fonds agricoles de Bruxelles sont distribués de manière plus respectueuse de l'environnement. Les agricultrices et les agriculteurs doivent obtenir des prix équitables – pour leurs produits et pour les services qu'ils fournissent dans l'intérêt commun pour la protection de la nature et des paysages. Nous voulons déclencher un large dialogue social sur la question de savoir comment nous pouvons atteindre ces objectifs.

 

Nous continuerons cependant de mener cette campagne parce que la question est et reste importante. Le fond de nos « règles pour les agriculteurs » n'a pas été sérieusement contesté ou réfuté. Nous utilisons maintenant l'attention suscitée auprès d'une grande partie du public pour le sujet et entamons une nouvelle étape vers notre préoccupation centrale : nous entrons dans un large dialogue.

 

Pour de plus amples informations, nous tenons également à attirer votre attention à ce stade sur les liens suivants sur le site Web du BMUB :

 

 

Cordialement,

 

Par ordre

Votre Service des Citoyens au BMUB

 

Ministère Fédéral de l'Environnement, de la

Protection de la Nature, de la Construction

et de la Sécurité Nucléaire

Stresemannstraße 128-130

10117 Berlin

Courriel : buergerservice@bmub.bund.de

 

www.bmub.bund.de/buergerforum

www.twitter.com/bmub

www.youtube.com/user/Umweltministerium »

 

Outre le fait qu'il n'est pas vrai que les affiches n'ont été « publiées jusqu'à présent que sur l'Internet et les réseaux sociaux » (voir la photo prise par M. Marcus Mager à l'Aéroport de Berlin-Tegel), une telle lettre est-elle à la hauteur de la question ?

 

Ma conclusion [Schillipaeppa: utilisez la possibilité de vous exprimer et contribuez au forum de dialogue*** votre vision en termes d'agriculture ayant un avenir. Les premières contributions sont déjà là. Leur lecture vaut la peine !

 

_________________

 

* L'auteure a fait des études de philosophie, est éditrice et a atterri il y a déjà plus de dix ans à la campagne. Sur son blog, elle (d)écrit – miracle ! La traduction peut être fidèle – ce qui la préoccupe, lorsqu'elle n'est pas en train de curer l'écurie des poneys, de chercher des gants de gardien de but, de s'occuper de quantités de denrées alimentaires ou de linge, ou encore de tenter d'arracher les mauvaises herbes plus vite qu'elles ne poussent.

 

** [Ma note] « Agrarwende » est le cri de ralliement et le mot-clic de tous ceux qui s'opposent à l'agriculture qui nous nourrit.

 

*** [Ma note] Le forum est divisé en cinq rubriques

 

  • Soutiens à l'agriculture : comment les soutiens à l'agriculture aident à la fois les agriculteurs et l'environnement ?

  • Biodiversité : comment préservons nous la biodiversité dans les champs et les autres espaces ?

  • Eau/sols : comment pouvons nous protéger notre eau et nos sols ?

  • Consommateurs : que peuvent faire les consommateurs et consommatrices ?

  • Milieu rural : qu'est-ce qui rend le milieu rural vivable ?

 

Source : https://schillipaeppa.net/2017/02/15/die-antwort/

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article