Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

« Wir machen Euch satt! » – c'est grâce à nous que vous mangez à votre faim !

20 Janvier 2017 , Rédigé par Seppi Publié dans #Schillipaeppa

« Wir machen Euch satt! » – c'est grâce à nous que vous mangez à votre faim !

 

Schillipaeppa*

 

 

Afficher l'image d'origine

 

Samedi [21 janvier 2017], il y aura deux manifestations sur l'agriculture à Berlin. Christina Annelies – qui, notons-le, n'est pas agricultrice – a expliqué sur Facebook laquelle elle recommande:

 

« Maintenant, je vais faire de la publicité pour la manifestation "Wir machen Euch satt!" Car j'ai beaucoup de raisons de ne pas marcher avec "Wir haben es satt!" [nous en avons assez] samedi prochain à Berlin. Car je ne peux pas et ne veux pas m'associer aux revendications de Big Green pour une "nouvelle" agriculture.

 

J'en ai aussi, en effet, assez. Je ne peux plus supporter l'appel pour une agriculture paysanne parce que personne ne définit ce que c'est, cette agriculture. Où elle commence, où elle finit. Ce que veulent exactement les gens repus de ce pays. Chacun a sa propre idée et la diffuse à plein volume. Cependant, avec leurs slogans mal dégrossis et l'activisme qui va avec, ils ne font que détruire ce qu'ils souhaitent obtenir. Il y a de plus en plus de cas de successeurs potentiels qui ne veulent plus reprendre l'exploitation de leurs parents, entre autres parce qu'ils en ont plein le dos de ce dénigrement non-stop des agriculteurs dans la politique, le public et les médias.

 

Je suis fatiguée de voir que ceux qui veulent « écologiser » l'agriculture considèrent qu'il n'est pas nécessaire de fournir des concepts solides sur la manière dont ont assurera un approvisionnement alimentaire abordable pour tous après la mise en œuvre de la nouvelle politique agricole. Vraisemblablement, seuls les milieux les plus aisés pourront se l'assurer – parmi eux les fidèles électeurs des Verts. Poser des question (polies) à Big Green (les Verts, Greenpeace, BUND, etc.) via Facebook vous mène au nirvana – il y règne un silence absolu. Ou, mieux encore, vous ne pouvez plus commenter (une spécialité des politiciens Verts).

 

Je suis aussi désolée de voir que tant de gens dans ce pays disent que l'agriculture moderne détruit l'environnement. Alors qu'ils devraient tous regarder ce qui leur pend au nez. La République est recouverte de béton pour répondre aux besoins de la collectivité, pour les logements, le travail et le shopping là où il y avait avant un vert pâturage. Chaque jour, on retire 70 hectares de terres agricoles à l'agriculture et la majorité en est artificialisée. Tout le monde en profite. De la même manière, depuis plus de deux décennies, les médias répandent massivement l'opinion que le changement climatique mondial est d'origine anthropique et que c'est justement le riche Occident qui doit restreindre à la fois la mobilité et le gaspillage d'énergie. C'est pourtant le contraire qui s'est passé. Mais l'agriculture est à blâmer, n'est-ce pas ? Soit dit en passant, ce sont les Verts qui ont initié la promotion des installations de biogaz. Et maintenant que les conséquences réelles ou supposées ne leur plaisent plus, ils en rejettent la responsabilité sur l'agriculture.

 

Afficher l'image d'origine

 

Je suis vraiment désolée de voir que beaucoup n'apprécient pas à sa juste valeur le fait que nous vivons dans le pays le plus riche du monde, et que c'est faire preuve de cynisme que de descendre dans la rue pour exiger une bonne nourriture. Tous les contrôles effectués au cours des dernières années nous le disent : notre nourriture est propre. Aussi propre qu'elle ne l'a probablement jamais été auparavant dans l'histoire humaine. Et il y en a pour tout le monde – pour tous les budgets. Protester contre cela frise le rejet du bien-être.

 

Je considère que la résistance au génie génétique vert est particulièrement désolante. Au cours des dernières décennies, on a détecté zéro effets négatifs. Les personnes souffrant de diabète dans ce pays considèrent même l'insuline comme une bénédiction, et c'est incontestablement une bénédiction. Pourtant, on utilise des champignons et des bactéries génétiquement modifiés dans sa production. Mais quand il s'agit de sa propre santé... n'est-ce pas ? Dans le cas des denrées alimentaires, les découvertes scientifiques ne semblent pas importer – probablement parce que personne ne doit subir les conséquences de leur rejet. Quel est le résultat du vague malaise de l'influent, riche Occident sur les pays du Tiers Monde ? Des aliments précieux comme le Riz Doré ne sont PAS produits à grande échelle et des millions d'enfants ne sont PAS protégés de la cécité et de la mort.

 

J'en ai assez de voir que les agriculteurs sont rendus responsables, en bloc, de la résistance aux antibiotiques. Alors que la médecine humaine est de loin la plus grande source de préoccupation. Résultat : les agriculteurs réduisent leur usage année après année – et qu'en est-il de la médecine humaine ? Très difficilement. Est-ce ainsi que l'on résout les problèmes ?

 

J'en ai assez de voir que, année après année, les agriculteurs allemands cherchent à améliorer le bien-être des animaux dans les étables et qu'en retour, tout ce qu'ils reçoivent, c'est un coup de pied dans le postérieur.

 

Le dénigrement non scientifique, indifférencié, des pesticides me désole. Tout comme le fait que l'on procède sur la base des émotions plutôt que des faits. Que passe à la trappe le fait qu'on applique un double standard à l'utilisation de pesticides dans l'agriculture biologique.

 

On ne fait que taper. Presque plus personne ne produit encore de la nourriture et a une idée de comment on le fait. Les râleurs ne nourrissent personne, mais condamnent, de manière indiscriminée, ceux qui le font tous les jours.

 

Commencez par le faire ! Prouvez que vous pouvez faire mieux ! Avant d'accabler les professionnels chaque jour avec quelque chose de nouveau !

 

Je préfère donc clairement cet événement : « Wir machen Euch satt ! », le 21 janvier 2017, 9 heures, Washingtonplatz (près de la gare principale), à Berlin. »

 

_________________

 

* L'auteure a fait des études de philosophie, est éditrice et a atterri il y a déjà plus de dix ans à la campagne. Sur son blog, elle (d)écrit – miracle ! La traduction peut être fidèle – ce qui la préoccupe, lorsqu'elle n'est pas en train de curer l'écurie des poneys, de chercher des gants de gardien de but, de s'occuper de quantités de denrées alimentaires ou de linge, ou encore de tenter d'arracher les mauvaises herbes plus vite qu'elles ne poussent.

 

Source : https://schillipaeppa.net/2017/01/19/wir-machen-euch-satt/

 

 

Afficher l'image d'origine

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article