Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Vandana Shiva : « nous ne mangeons plus de nourriture, mais du pétrole » et autres sornettes

15 Janvier 2017 , Rédigé par Seppi Publié dans #Vandana Shiva, #Activisme

Vandana Shiva : « nous ne mangeons plus de nourriture, mais du pétrole » et autres sornettes

 

Glané sur la toile 117

 

 

4be2ebea10f568f912d894353fa6d340

 

 

Deux articles sur les blogs de Médiapart, sur une des grandes fraudes intellectuelles et morales de notre temps.

 

 

vandanashiva

 

 

Par un groupie de l'écodéesse...

 

Dans « Semer les graines de la résistance », un certain Benjamin Joyeux – qui se présente comme « juriste en droit international de l'environnement, écologiste libertaire, alter-européen et altermondialiste à tendance gandhienne (Gandhi récupéré par l'altermondialisme...) – propose une traduction française d' une « interview lumineuse accordée pour le Green European Journal ».

 

Lumineuse, elle l'est en effet, cette interview. À double titre.

 

D'une part, on nous administre une fois de plus la preuve de l'incroyable bouillie pour les chats érigée par la bien-pensance occidentale (et, dans les pays en développement occidentalisée) en philosophie et programme socio-politique.

 

Voici, à titre d'illustration, la première question-réponse :

 

« Benjamin Joyeux pour le Green European Journal: « Dr. Vandana Shiva, depuis de nombreuses années maintenant, vous menez une lutte incessante contre la biopiraterie et l'appropriation de la vie par les grandes entreprises, ce qui vous vaut une réputation internationale. Que signifie pour vous défendre et réclamer les biens communs?

 

Vandana Shiva: Nous vivons dans un monde essentiellement composé de relations. Nous ne sommes pas des atomes isolés, fragmentés et seuls. Nous ne sommes pas séparés de la nature. Ceci est une illusion construite par le paradigme cartésien, newtonien, mécaniste, qui structure notre architecture intellectuelle depuis la révolution industrielle – et qui n'est rien de plus qu'une voie de l'humanité focalisée sur les énergies fossiles, voie dont progressivement nous apercevons l'impasse. C'est en fait la raison d'être de tout l'accord de la COP 21 de Paris sur le climat: la prise de conscience que nous avons fait 200 ans de mauvais choix énergétiques. Mais c'est également devenu une chance pour nous aujourd'hui afin de remettre en question toute notre façon de penser. L'âge des combustibles fossiles a fait d'énormes dégâts dans le cerveau humain et sa façon d'envisager le monde. Et d'immenses dégâts d'abord dans la nourriture que nous mangeons: nous ne mangeons plus de nourriture, mais du pétrole. Et cela mène également à l'illusion que nous sommes séparés de la nature, et que d'une manière ou d'une autre nous en sommes maîtres et conquérants. Cette idée de séparation avec la nature sert ensuite à définir la société humaine comme composée d'individus atomisés, en concurrence et en guerre les uns contre les autres. Et alors nous avons besoin d'un chef pour maintenir l'ordre. »

 

Faisons un peu de persiflage : étonnante cette référence à des « atomes isolés, fragmentés et seuls » de la part de quelqu'un qui, selon les circonstances, prétend ou laisse dire qu'elle est physicienne et titulaire d'un PhD en physique quantique...

 

D'autre part, on nous administre une fois de plus l'incroyable aveuglement de la bien-pensance tendance « écologiste ».

 

Illustration :

 

 

« J'ai eu à faire face à cette tragédie de 300 000 agriculteurs poussés au suicide à cause de leur dette - une dette causée par une augmentation de plus de 70% du prix des semences. Cette fausse technologie a également augmenté le coût des pesticides parce qu'ils ne fonctionnent pas pour lutter contre les nuisibles, tout comme les herbicides ne fonctionnent pas pour lutter contre les mauvaises herbes. Après tout, quand vous n'avez pas la bonne façon de voir le monde, vous n'avez pas non plus les bons outils. Et toutes vos technologies échouent. Peu importe que vous les appeliez sans cesse « innovations », elles restent des technologies défaillantes. »

 

Comment – même quand on est « Vert » – peut-on accepter l'assertion que les pesticides ne fonctionnent pas ? « Et toutes vos technologies échouent » ? Pas quand Mme Shiva prend l'avion (en classe affaires) pour donner des conférences à 40.000 dollars d'honoraires... ou quand elle répand sa désinformation sur les réseaux sociaux...

 

On peut continuer ainsi pendant un bout de temps. Mais lisez, avec un œil critique, cet article...

 

Afficher l'image d'origine

 

...et par un critique de l'éco-philosophe

 

Lisez aussi, de notre ami Yann Kindo, « L’éco-philosophie de Vandana Shiva – Un compte-rendu critique de "Staying Alive : Women, "StayingEcology and Development" »

 

« Staying alive... », c'est en quelque sorte la pensée fondatrice, de 1988, avec le sous-titre : « Women, Ecology and Survival in India » (on peut lire en PDF ici), remastérisé en 2009 et recyclé en 2016 (on peut lire des extraits ici).

 

Et le texte de M. Kindo est une traduction d'un texte de M. Marco Rosaire Conrad-Rossi reproduit sur le site GMO Building Blocks.

 

Petit extrait qui résume :

 

« Malgré sa popularité en tant qu’oratrice, il y a très peu d’analyses de l’éco-philosophie particulière de Vandana Shiva. Pour mieux comprendre le fond de sa pensée, j’ai décidé de lire son livre Staying Alive : Women, Ecology and Development. C’est son premier livre, et il est considéré comme un exposé sérieux de ses idéaux "écoféministes". En le lisant, j’ai été frappé à la fois par les opinions et par le contenu académique qu’on y trouve : il est rempli de contre-vérités et d’interprétations pleines d’imagination de l’Histoire, sans même parler du caractère très répétitif de l’exposition, qui alourdit son propos sans le rendre plus imperméable à d’évidentes critiques. Plus surprenant toutefois – et au grand dam probablement de beaucoup de gens de gauche en Occident -, il est très rapidement devenu évident en lisant l’ouvrage que l’ "écoféminisme" de Shiva est une idéologie profondément conservatrice, pour ne pas dire "réactionnaire". Une fois que vous mettez à jour les différentes couches de sa pensée, vous constatez qu’elle est une opposante farouche au modernisme, qu’elle est très méfiante vis-à-vis de l’humanisme et des Lumières, et que son astucieux éco-mysticisme lui donne plus de points communs avec les fanatiques religieux qu’avec les militants progressistes qui constituent l’essentiel de son public. »

 

L'« écoféminisme » ? De la part d'une femme qui, surfant sur un événement sordide qui s'est passé en Inde, a osé comparer la culture des OGM au viol ?

 

Afficher l'image d'origine

 

Afficher l'image d'origine

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

vigneron 17/01/2017 16:40

Ça fait un quart de siècle qu'une historienne et philosophe des sciences indienne comme Meera Nanda se bat contre le pseudo-postmodernisme authentiquement Vedanta/Hindutva dont la figure de proue à l'international reste la Vandana. Elle dit elle-même qu'elle a perdu cette guerre. Effectivement, 25 ans plus tard la Vandana parade plus que jamais et Modi avec le BJP a le pouvoir en Inde.
A lire :

http://www.physics.nyu.edu/sokal/Nanda_SocEpist.pdf

http://www.mobot.org/plantscience/ResBot/Phil/shiva.htm

http://indecise.hypotheses.org/95

Seppi 27/01/2017 14:50

Bonjour,

Merci pour votre commentaire et vos liens.

Ce qui est effarant, c'est que cette dame aux idées ultra-réactionnaires et aux sorties plus que scabreuses (l'assimilation du viol à la culture des OGM par exemple) puisse être autant adulée par l'ultra-gauche.

Bugul Noz 15/01/2017 22:48

C'est une bouillie abjecte. Les gens qui prennent cela au sérieux sont obligés de débrancher leur cerveau, il n'y a pas d'autre explication au fait de laisser passer de tels non sens.

Parmi les perles(moins radicale que celle du tsunami causé par l'effet de serre, certes) :

"Je travaille avec le gouvernement indien pour rédiger des lois qui n'autorisent pas les brevets sur les semences, les plantes et les animaux. L'Argentine a de telles lois, le Brésil a de telles lois."

Bresil et Argentine qui font... excellent accueil aux OGM ! Ce que savent pourtant tous les écolos ! Comment est-ce possible de prendre ces deux pays en exemple (positif) sans provoquer d'error system chez les anti OGM ?

Seppi 27/01/2017 15:11

Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

Je crains fort que vous n'ayez tort sur : « Les gens qui prennent cela au sérieux sont obligés de débrancher leur cerveau... » Car le cerveau est souvent débranché devant des affirmations grotesques balancées avec aplomb, surtout si leur auteur a déjà acquis une certaine crédibilité.

Quant à « Je travaille avec le gouvernement indien... », ça fait un sacré bail que la loi indienne sur les brevets est stabilisée sur la question des semences, etc., et le gouvernement indien de l'époque n'avait pas eu besoin de Mme Vandana Shiva pour formuler son texte.

Cette phrase, c'est une vantardise de plus pour épater une galerie de fans complètement aveuglés.

un physicien 15/01/2017 20:30

Noter la "perle" : " le changement climatique, qui se manifeste par ... la tragédie du tsunami au Tamil Nadu."

Seppi 27/01/2017 15:18

Bonjour,

Merci pour votre commentaire.

Elle n'est malheureusement pas la seule à faire cette énorme bourde ! Mais là, le tsunami est limité au Tamil Nadu...

Voyez la perle suivante : Bill Gates et ses labos font de la biopiraterie...