Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Le top 10 du Riskmonger des pires moments de 2016, l'Année du Stupide

19 Janvier 2017 , Rédigé par Seppi Publié dans #Risk-monger

Le top 10 du Riskmonger des pires moments de 2016, l'Année du Stupide

 

Riskmonger*

 

 

 

 

2016 a été une très bonne année ! Dans la plupart des pays, le niveau général de la santé publique et de la nutrition s'est amélioré, les taux de survie au cancer ont augmenté, les rendements agricoles ont continué de répondre à la demande alimentaire croissante, l'espérance de vie a augmenté et la science et la technologie ont répondu à beaucoup de besoins pressants de la société. Mais vous ne verrez pas beaucoup de gens fêter cela.

 

Quand on a dit que nous devions ajouter une seconde à nos horloges à la fin de 2016, il semble y avoir eu un grognement collectif. Il semblait que l'année qui a commencé avec la mort de David Bowie n'avait fait qu'empirer. Du Brexit à la campagne présidentielle américaine, la post-vérité est devenue une excuse pour l'abandon de la vérification des faits et le déclin du respect de l'expertise. Des accords commerciaux sans grands enjeux ont été rejetés et ceux qui appellent à des barrières commerciales et à la fermeture des frontières ont dansé sur la musique de leur nouveau populisme. Les attaques contre des scientifiques et des instituts de recherche se sont accrues ; et les activistes de l'écologisme ont appris qu'ils pouvaient balancer n'importe quel charabia sur le glyphosate, les OGM, les perturbateurs endocriniens et les néonicotinoïdes et obtenir un micro (et apparemment même une interview dans le New York Times). Les anti-vaccins ont sorti des films, les obsédés de l'alimentation saine se sont arrogé le droit de traîner l'agro-technologie devant un tribunal pénal international bidon. Nulle part pouvait-on trouver la raison.

 

Ce qui s'est passé en 2016, c'est que le Stupide est devenu hors de contrôle.

 

Bien sûr, ceux qui font la promotion des idées et des histoires qui donnent vie à ces contorsions et ces infractions au bon sens ne liront jamais cet article. Leurs tribus Internet les ont isolés, à l'écart des autres points de vue, de ceux qui pourraient les confronter à leur partialité. Ils attaquent les gens sur leurs affiliations (les qualifiant de « vendus »), et non sur la qualité de ce qu'ils disent. Toutes les idées différentes et toutes les données qui les contredisent font partie à leurs yeux de l'industrie des « fausses nouvelles » (une notion utile... je pense que je vais l'utiliser pour ignorer ce que je ne peux pas accepter !). Google et Facebook, grâce à quelques trucs algorithmiques, ont consolidé nos préférences subjectives et nos préjugés (ce qui facilite le marketing) ; donc, en 2016, l'information est devenue plus confortable sur le plan affectif, moins factuelle sur le plan intellectuel. Il semble probable que cette tendance va se poursuivre, de sorte que nous devrions apprendre à vivre avec le Stupide... et même le célébrer.

 

 

Voici le top 10 du Riskmonger des pires moments de 2016, l'Année du Stupide.

 

 

10 : Les protestations contre les mesures de prévention du Zika

 

2016-year-of-stupid-10

Le virus Zika avait suscité une grande inquiétude publique avant les Jeux Olympiques de Rio et, comme prévu, il s'est propagé à d'autres pays, y compris aux États-Unis. Alors qu'il n'avait généralement que peu d'effets sur plus de 80% de ceux qui l'ont contracté, le virus Zika a eu des conséquences cruelles sur les fœtus, avec un risque élevé de microcéphalie et d'autres anomalies cérébrales.

 

La communauté des chercheurs et les autorités de protection civile de l'État de Floride ont développé plusieurs solutions pour protéger la population du virus Zika, y compris l'introduction de moustiques GM et la pulvérisation d'un insecticide peu dangereux, le Naled, là où les moustiques étaient actifs. Mais cela était absolument hors de question pour la communauté militante anti-pesticides et anti-OGM en Floride ; elle a tenté de bloquer les mesures préventives et protectrices de l'État, d'empêcher leur mise en œuvre et de susciter des craintes infondées à leur sujet. Ces fanatiques fondamentalistes n'ont eu aucun scrupule à utiliser l'argument des risques pour les femmes enceintes et à imposer leur orthodoxie à une population pourtant davantage intéressée par le contrôle du Zika (comme en ont témoigné les électeurs floridiens dans le scrutin « Oxitec » de novembre).

 

9: Le rejet des nouvelles techniques génétiques par les milieux de l'agriculture biologique

 

2016-year-of-stupid-9 Les nouvelles techniques d'amélioration des plantes (new breeding techniques – NBT) sont une série de technologies (au moins sept) permettant d'accélérer la sélection végétale, la plupart n'impliquant aucune modification génétique par apport d'ADN étranger. Au cours des dernières années, une série d'innovations remarquables ont permis aux agriculteurs de produire plus avec moins de pesticides. Les plantes NBT sont souvent indiscernables des plantes conventionnelles.

 

En 2016, l'IFOAM, le lobby de l'industrie alimentaire biologique, a déclaré que les NBT devaient être considérées comme des OGM, condamnant les agriculteurs biologiques à des rendements inférieurs et à des applications plus élevées de pesticides biologiques de deuxième ordre. Lorsqu'un chercheur en agriculture biologique a suggéré que le lobby devrait reconsidérer cette position, il a été violemment attaqué. Il n'y a pas de place pour le dialogue dans l'Église du Bio.

 

 

8 : Le Brexit et le déclin de l'expertise

 

2016-year-of-stupid-8 2016 a été une mauvaise année pour les experts. Quiconque a donné des avis ou mené des études fondés sur la rationalité a été attaqué quant à sa personne par ceux qui sont menacés par les faits, a été rejeté comme un « vendu » ou a été ignoré par les groupes qui ont compris que les faits étaient impuissants face à une bonne campagne de peur fondée sur l'émotion.

 

Donc, du Brexit au glyphosate, des vaccins aux OGM et à aux perturbateurs endocriniens, en 2016, le plus simple a été d'ignorer les expertises ou de les rejeter avec des attaques ad hominem. Il faudrait un dirigeant courageux (peut-être même téméraire) pour faire face à une meute enragée avec des faits et des preuves.

 

 

7 : La transparence érigée en vertu

 

2016-year-of-stupid-7 La transparence fait partie du processus de décision ; elle est essentielle dans le cas de ceux qui ne jouissent pas de la confiance du public. Mais ce n'est pas une vertu (je peux tuer quelqu'un et admettre mon forfait en toute franchise).

 

En 2016, certains activistes d'ONG (bénéficiant d'une confiance publique bien excessive) ont habilement mis en avant le manque de transparence (par exemple sur les négociations sur le TTIP ou les décisions des agences scientifiques sur les pesticides) dans la sphère de l'inconduite morale (en érigeant la transparence en vertu). Si vous ne jouissez pas de la confiance, vous ne gagnerez jamais dans un monde qui assimile la confidentialité à la tromperie. Avant les élections américaines, j'avais prédit qu'une politicienne peu crue mais expérimentée comme Hillary Clinton n'avait aucune chance contre un raciste, un misogyne et un démagogue transparent mais inexpérimenté. À l'Âge du Stupide, où la transparence est la seule valeur mise en avant, une limace aurait pu battre Hillary.

 

 

6 : L'acrylamide et les craintes de cancer

 

2016-year-of-stupid-6 L'industrie alimentaire essaie de provoquer un cancer chez vous en vous vendant des amidons cuits ! Eh bien, c'est la version 2016 d'une campagne de peur vraiment stupide qu'a trouvée une clique d'activistes opportunistes qui voient dans l'acrylamide et le cancer un moyen efficace sur la durée de se battre dans l'arène de la collecte de fonds.

 

Il y a un très petit risque accru de cancer dans la consommation d'amidons cuits (il faudrait consommer des tonnes de nourriture avant d'atteindre le stade du risque sérieux) ; mais dans un environnement de réglementation fondé sur le danger, cela suffit à invoquer le principe de précaution. Les ONG ont donc forcé la Commission Européenne à réglementer l'acrylamide en 2017. Allons-nous interdire les grille-pain ? Imposer des étiquettes d'avertissement et un âge minimal pour les chips ?

 

 

5 : Produits chimiques perturbateurs endocriniens

 

2016-year-of-stupid-5 2016 a vu le 25e anniversaire de la science alarmiste et activiste vraiment lamentable sur les produits chimiques perturbateurs endocriniens (PE). Les PE ont été utilisés par des militants anti-chimie pour susciter des doutes sur les matières plastiques et les pesticides, sans preuves ni données. Les substances chimiques naturelles du soja et du café et celles qui font leur travail dans les pilules contraceptives ont pourtant des propriétés de perturbation endocrinienne beaucoup plus élevées.

 

Peut-être pensez-vous qu'après plus de deux décennies d'un canular bien ficelé (ça y est, je l'ai dit !), les décideurs politiques passeraient à autre chose. Mais non ! 2016 a vu la Commission Européenne forcée à cor et à cri de fixer des conditions sur la façon de réglementer les PE. La communauté scientifique a demandé à la Commission, à plusieurs reprises au cours de cette année, de faire preuve de bon sens, mais en vain (mais ces scientifiques ne sont-ils pas tous des « vendus » – voir le point 8 ci-dessus ?). En 2017, l'UE sera obligée de retirer progressivement du marché des produits chimiques utiles, et ce, en fonction d'une liste de produits haïs, établie au petit bonheur la chance par les activistes, sans autre base que le fait que nous ne pouvons pas prouver avec certitude qu'ils n'ont pas certaines propriétés de perturbation endocrinienne. Pure folie !

 

 

4 : Argumentum ad hominem

 

2016-year-of-stupid-4 En juillet dernier, plus de 100 lauréats du prix Nobel ont condamné la position de Greenpeace sur les OGM comme étant non scientifique et potentiellement un crime contre l'humanité ; la réponse de Greenpeace a été conforme au manuel de l'activiste : ces scientifiques sont tous des vendus, à la solde de l'industrie.

 

En 2016, les militants n'avaient pas à répondre aux faits, aux preuves ou aux arguments logiques ; il leur suffisait de faire une recherche sur Google pour trouver la preuve d'un lien, au cours des 50 années précédentes, avec un projet de l'industrie. (Précision : quand l'industrie du bio ou une ONG finance la recherche, c'est OK.) La FAO et l'OMS ont contredit le CIRC sur le glyphosate ? Des vendus ! L'American National Academy of Sciences a publié une évaluation positive des OGM ? Des vendus ! Les attaques contre les scientifiques crédibles sont devenues telles pendant une semaine de 2016 que j'ai senti le besoin d'écrire un article, « Comment prévaloir dans une discussion sans la science : l'argumentum ad hominem » !

 

 

3 : Glyphosate et fourberie de l'activisme

 

2016-year-of-stupid-3 La bonne nouvelle de 2016 est qu'après plus d'une année d'efforts à tirer la sonnette d'alarme, les gens se sont réveillés devant les abus de la science militante et les tentatives d'interdire un herbicide, le glyphosate. Enfin... j'ai aussi perdu mon blog et j'ai eu quelques problèmes juridiques, mais je n'avais jamais envisagé de gagner pacifiquement (et, franchement, je suis maintenant plus à l'aise, loin des censeurs d'EurActiv !).

 

Mais même avec ses conflits d'intérêts, sa science déplorable, les manœuvres d'intimidation au CIRC et un mépris total pour la décence morale, l'alliance anti-glyphosate a eu un certain succès avec le blocage du renouvellement de l'autorisation du glyphosate dans l'UE, son maintien à l'ordre du jour à l'EPA (en dépit des avis des scientifiques) et la création de toutes sortes de peurs complètement ridicules (du cancer à l'autisme et aux traces dans le vin, la bière, les flocons d'avoine, le miel ; de la perturbation endocrinienne au : « veuillez compléter ici avec une peur irrationnelle »). En 2016, le glyphosate a été un cas d'école pour le Stupide.

 

 

2 : Le Tribunal Monsanto bidon

 

2016-year-of-stupid-2 Imaginez 300 des principaux gourous pro-bio, zélés et activistes, avec un budget d'un demi-million de dollars fourni par le lobby de l'industrie du bio, venant à La Haye pour conduire un procès spectacle et déclarer Monsanto coupable d'écocide. C'était une opportunité que le Riskmonger ne pouvait pas manquer.

 

En tant que seul pro-OGM ayant acheté un billet pour l'« Assemblée des Peuples », le Riskmonger espérait avoir un débat franc et ouvert sur les technologies GM et l'importance de l'agri-tech pour les agriculteurs (il venait juste d'organiser son propre événement dans le voisinage avec des agriculteurs et March Against Myths NL). Mais à l'Âge du Stupide, le dialogue n'est pas le bienvenu, et donc, avant même que le Riskmonger ait eu la chance de poser une question, ils l'ont malmené et jeté dehors. Le but avait été de montrer comment les organisateurs, financés par l'industrie du bio, fabriquaient le Stupide pour une consommation à grande échelle. Il n'y avait pas de plan pour le dialogue ou les preuves parmi ces fanatiques compulsifs !

 

Et Stupide c'était. L'événement a été un gaspillage colossal d'un demi-million de dollars ; il a généré peu de publicité ; il a eu un jury qui n'a pas rendu le verdict prédéterminé, annoncé pour décembre... tout cela pour pouvoir « inculper » une société qui n'existera plus d'ici la fin de 2017.

 

 

Et les gagnants pour le pire moment de 2016, l'Année du Stupide, sont...

 

1 : Les protectionistas anti-libre-échange

 

2016-year-of-stupid-1

 

Alors que les autres moments stupides de 2016 pourraient être attribués au manque de dialogue, à la fourberie militante ou à une intelligence limitée, les campagnes menées en 2016 contre des accords commerciaux comme le CETA et le TTIP et la montée des populistes protectionnistes pourraient avoir de graves conséquences négatives sur l'environnement, la santé humaine, la sécurité alimentaire mondiale et la prospérité générale. Si ces activistes anti-commerce réussissent à imposer leur dogme fondamentaliste néo-marxiste et anti-industrie aux régulateurs (comme ils le feront probablement), le déclin de l'emploi et de la prospérité, l'augmentation des conflits et la montée d'un sentiment public de défaitisme et d'infériorité auront des effets durables.

 

Tout ce que ces activistes anti-commerce du Corporate Europe Observatory ou de son navire amiral, le Transnational Institute, prétendent protéger sera en fait perdu dans une économie plus pauvre, disposant de moins de ressources pour les services publics et les projets de protection de l'environnement. Et à mesure que les emplois diminueront, la xénophobie et l'insécurité augmenteront. Cela, pour être franc, est très Stupide !

 

 

****

 

 

Je tiens à remercier ceux qui suivent Riskmonger sur Facebook et Twitter. Pendant deux semaines en décembre, j'ai produit ce Top 10 et j'ai reçu plus de 50 000 partages, visites, likes, retweets et commentaires. Les réactions franches et souvent critiques m'ont aidé à rédiger cet article.

 

 

Épilogue

 

Comment aimerais-je terminer cet article sur une note optimiste ? J'aimerais pouvoir prédire qu'il n'y aura pas de version 2017 et que le dialogue et la communication vont supplanter le dogme militant, les peurs infondées, les barrières tribales de partialité et les attaques ad hominem. Mais je ne vois pas cela se produire – au contraire ; la montée du Stupide à laquelle nous avons assisté dans la religion éco-fondamentaliste devrait s'étendre avec les polarisations politiques à travers l'Europe, la montée des nationalismes et une divergence accrue de notre tissu sociétal. Il y a plus d'argent pour soutenir ces militants et moins de soutien public pour les scientifiques et les innovateurs. Cette mauvaise nouvelle est probablement une bonne nouvelle pour un personnage comme le Riskmonger, mais j'aimerais faire disparaître ce personnage, et non pas avoir à le mettre en avant à chaque manifestation du Stupide arrivant sur le devant de la scène. Je deviens trop vieux pour cette merde !

 

En 2017, je vais promouvoir un concept que j'appellerai « le raisonnable ». Je vais m'en occuper dans un blog distinct, mais dans tous les cas de provocation à la peur, de partialité émotionnelle, de fanatisme opportuniste, de rejet du dialogue et de science militante, plutôt que d'essayer de discuter avec quelqu'un qui est fermé à d'autres points de vue, nous devrions simplement le marquer avec un hashtag #LetsBeReasonable. La plupart des gens reconnaissent le caractère raisonnable et c'est le seul antidote à la peur. Le Stupide ne peut pas être désarmé (et essayer de le combattre est inutile), mais la majorité peut être inoculée avec la notion de raisonnable.

 

À suivre.

 

_______________

 

* David pense que la faim, le SIDA et des maladies comme le paludisme sont les vraies menaces pour l'humanité – et non les matières plastiques, les OGM et les pesticides. Vous pouvez le suivre à plus petites doses (moins de poison) sur la page Facebook de Risk-Monger.

 

Source : https://risk-monger.com/2017/01/03/the-risk-mongers-top-10-worst-moments-of-2016-the-year-of-stupid/

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article