Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Un calendrier de l'Avent postfactuel : (14) l'extinction des espèces

27 Décembre 2016 , Rédigé par Seppi Publié dans #Schillipaeppa

Un calendrier de l'Avent postfactuel : (14) l'extinction des espèces

 

Schillipaeppa*

 

 

 

 

En mars de cette année, le Ministère de l'Environnement de Rhénanie du Nord-Westphalie (NRW) a annoncé la « Journée de la protection des espèces » :

 

« 45 pour cent des espèces en NRW sont en danger ou déjà éteintes. »

 

Le communiqué de presse cite le Ministre de l'Environnement de NRW Johannes Remmel :

 

« Environ 45 pour cent des espèces animales et végétales étudiées sont menacées, en danger d'extinction ou déjà éteintes. Les causes de la perte de biodiversité sont souvent anthropiques. Surtout une utilisation trop intensive des terres agricoles, la fragmentation des habitats, la rectification des cours d'eau et l'exposition aux polluants ont laissé des marques notables. Avec la nouvelle loi du Land sur la protection de la nature, nous voulons parvenir à un redressement. »

 

45 pour cent – près de la moitié – c'est beaucoup ! Mais les chiffres cités ont suscité des protestations. Le géobotaniste Prof. Dr Wolfgang Schumacher a dit au Kölner Stadt Anzeiger que les chiffres sont tout simplement faux. Schuhmacher est familier de la liste rouge, à laquelle se réfèrent les données, parce qu'il a été impliqué dans son élaboration :

 

« La vérité est plutôt que 15 pour cent des espèces en NRW sont actuellement considérées comme menacées d'extinction ou sont éteintes. »

 

La fraction CDU au Landtag s'est saisie de la critique et a réclamé par une petite demande un avis du gouvernement du Land. Dans sa réponse, le Ministère de l'Environnement a expliqué la différence : sur les 11,677 espèces évaluées dans la liste rouge en 2011, 7,2 pour cent sont considérées comme « en danger critique » et 8,2 pour cent comme « espèces éteintes ou disparues ». Mais le ministère a ajouté plusieurs autres catégories de danger :

 

« Les "espèces très menacées", se montent à 9,8 %. La proportion des "espèces menacées" est estimée à 10,9 %. Pour les espèces avec une "menace de proportion inconnue", le chiffre est de 0,7 %. La proportion d'espèces qui sont "(potentiellement) menacées du fait d'une extrême rareté" est de 8,3 %. Au total donc, 45,1 % des espèces figurent dans la liste rouge de NRW en même temps que les chiffres donnés dans la réponse à la question 1. »

 

Il faut garder à l'esprit le fait que la catégorie des « espèces éteintes ou disparues » comprend aussi des espèces qui ne sont plus présentes dans le Land depuis très longtemps, par exemple, chez les mammifères, l'auroch (dernier signalement : dans l'Antiquité), l'ours brun (dernier signalement : au Moyen Âge), l'élan (dernier signalement : au Moyen Âge) et le cheval sauvage (dernier signalement : dans l'Antiquité).

 

 

 

 

En outre, la liste date de 2011 et n'est donc plus à jour. Selon la liste, le dernier signalement du loup date de l'année 1839. Pourtant, le NABU a compté onze signalements de loups depuis 2009 en NRW et célèbre le Land en tant que terre d'espérance pour le loup. Il y a même des bisons sauvages (« dernier signalement : dans l'Antiquité ») en NRW, même si le projet de réintroduction est controversé.

 

Il y a donc aussi matière à célébrer des réussites du point de vue de la protection de la nature. Le Ministère de l'Environnement a donc dû concéder en réponse à la petite demande :

 

« Après avoir exploité la liste des plantes, champignons et animaux en voie de disparition en NRW (2011), la situation s'est améliorée par rapport à la liste rouge NRW(1999), par exemple, pour les espèces connues suivantes :

 

Mammifères : castor, lièvre, loutre, chat sauvage

Oiseaux : alouette lulu, pic mar, hibou, milan royal, cigogne noire

Reptiles : lézard des murailles

Amphibiens : grenouille des champs

Poissons : truite fario, lamproie de Planer, saumon

Plantes : orchis tacheté, scolopendre, alisma nageante, laîche en ampoules, Rhynchospora fusca, cotonnière naine. »

 

 

Liens:

 

Artenschutz: Experte aus der Eifel geht mit Umweltministerium ins Gericht (protection des espèces : un expert de l'Eifel porte plainte contre le Ministère de l'Environnement)

 

Artenschutz: Rechnen mit Remmel (protection des espèces: compter avec Remmel)

 

_________________

 

* L'auteure a fait des études de philosophie, est éditrice et a atterri il y a déjà plus de dix ans à la campagne. Sur son blog, elle (d)écrit – miracle  ! La traduction peut être fidèle – ce qui la préoccupe, lorsqu'elle n'est pas en train de curer l'écurie des poneys, de chercher des gants de gardien de but, de s'occuper de quantités de denrées alimentaires ou de linge, ou encore de tenter d'arracher les mauvaises herbes plus vite qu'elles ne poussent.

 

Source : https://schillipaeppa.net/2016/12/14/postfaktischer-adventskalender-teil-14-artensterben/

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article