Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Un calendrier de l'Avent postfactuel : (12) les sapins de Noël poisons

25 Décembre 2016 , Rédigé par Seppi Publié dans #Schillipaeppa, #Activisme, #Glyphosate (Roundup), #Pesticides

Un calendrier de l'Avent postfactuel : (12) les sapins de Noël poisons

 

Schillipaeppa*

 

 

 

Le site Netzfrauen.org est une source inépuisable de postfactuel. Aux approches de Noël, on ne saurait bien sûr pas passer à côté d'une information essentielle : les sapins de Noël que nous accueillons dans nos salons sont contaminés : « 29 Millionen Weihnachtsbäume – oh Tannenbaum – wie giftig sind deine Blätter – sogar Glyphosat » (traduction un peu libre : 29 millions de sapins de Noël – Mon beau sapin, roi des forêts, que je crains ta verdure... même au glyphosate) est un titre piège à clics déshonorant. Que dit le texte ?

 

« La majorité des sapins de Noël qui vous sont proposés proviennent de monocultures écologiquement discutables qui sont traitées avec des produits chimiques. [...] Il y a même un engrais spécial, qui est pulvérisé directement sur l'arbre, pour rendre les aiguilles plus belles. Les aiguilles paraissent ainsi vert foncé. Nous avons trouvé ça dans notre recherche sur ce sapin de Noël si apprécié, et pas seulement cela. »

 

Mais ce n'est pas encore assez : il y aura même bientôt des sapins génétiquement modifiés :

 

« Encore une fois, Monsanto entre en scène : on a déjà planté des "forêts Frankenstein" en Chine, et elles doivent maintenant arriver aux États-Unis. Et si cela fait école, et naturellement plus de profits, alors, qui sait, peut-être que le sapin de Noël finira par mourir parce que le sapin de Noël "parfait" ne sera plus vendu que pour Noël. »

 

Si le bobard est contesté sur le vif sur le site annexe Facebook des Netzfrauen (femmes de réseaux), cela se traduit d'abord par des réponses peu amènes, lesquelles sont ensuite supprimées et bloquées.

 

 

Source : groupe Facebook “Gesperrt bei den Netzfrauen” ​​​​​​​

 

 

Mais un sapin qui a été traité avec du glyphosate ne devrait plus avoir d'aiguilles ! Ou est-ce un sapin de Noël génétiquement modifié ?

 

  • Vous trouverez la réponse dans notre article.

 

  • Ne te laisses pas entraîner, Valerie ! Tu ne trouveras pas non plus la réponse à ta question dans l'article.

 

Source: Groupe Facebook « bloqué chez les Netzfrauen »

 

 

Mais les politiciens et les ONG ont aussi sauté sur ce train. Ainsi, le BUND (Bund für Umwelt und Naturschutz Deutschland – association allemande pour l'environnement et la protection de la nature) recommande les éco-sapins de Noël :

 

« Cependant, 90 pour cent environ des 25 millions de sapins de Noël qui ont été vendus en Allemagne l'année dernière, proviennent de plantations intensives.

 

Dans ces plantations, on ne lésine pas sur les engrais et les pesticides – au détriment des animaux, des plantes, de l'eau et du sol. Le BUND a trouvé des pesticides tels que le glyphosate et le prosulfocarbe sur plus d'un arbre sur deux, quand il a testé en 2014 des aiguilles de sapins de Noël prélevées dans divers points de vente allemands.

 

[...] Qui ne veut pas renoncer à l'arbre vert, devrait seulement acheter un sapin issu d'une gestion écologique des forêts ou d'une plantation de sapins de Noël certifiée bio. »

 

Harald Ebner, député au Bundestag de Bündnis 90/Die Grünen (Alliance 90/Les Verts), a même emballé son message de manière poétique même et lit une version révisée d'un poème de Loriot :

 

 


 

 

La semaine prochaine, c'est de nouveau l'Avent ! Avez-vous pensé au sapin de Noël ? Le sapin de la Nativité conventionnel est aussi, la plupart du temps, un arbre-poison, arrosé de glyphosate et d'autres pesticides

[liens]

Pas de glyphosate ! Du vin chaud !

 

 

Comme cela a déjà été mentionné ci-dessus, à juste titre, dans le commentaire sur Facebook, les sapins de Noël n'ont certainement pas été traités avec du glyphosate. S'ils l'avaient été, ils seraient dépouillés et morts. Le glyphosate est utilisé dans les plantations de sapins de Noël pour réduire, en particulier dans les premières années, la compétition par la prolifération des mauvaises herbes sous et entre les arbres.

 

On peut aussi ignorer en toute sérénité les résidus de pesticides que le BUND a trouvés en 2014. Ces quantités sont broutilles par rapport au cocktail toxique qui est naturellement présent dans chaque arbre, même dans chaque sapin bio (!). Ludger Wess l'avait montré à la suite du communiqué de presse du BUND il y a deux ans à l'aide d'exemples. Voici un extrait :

 

« Parmi ceux-ci il y a, par exemple, des terpènes. Ce sont des substances chimiques hautement réactives qui se décomposent rapidement dans l'atmosphère en méthacroléine, formaldéhyde et autres aldéhydes, ainsi qu'en radicaux, peroxydes et hydroperoxydes.

 

La méthacroléine, dont sont du reste dérivés des pesticides, est non seulement hautement inflammable, mais aussi toxique par ingestion et contact avec la peau ; elle provoque de graves brûlures de la peau et de graves lésions oculaires. Les vapeurs sont très irritantes voire corrosives pour les muqueuses, la peau et les poumons et peuvent se combiner avec l'air pour former un mélange explosif. Sa nocivité est aiguë en cas d'ingestion, contact avec la peau ou inhalation. La valeur de la DL50 – la valeur à laquelle la moitié des animaux de laboratoire meurt – est pour le rat de 140 mg/kg de poids corporel par voie orale ».

 

A titre de comparaison : La DL50 par voie orale est chez le rat de 4.870 mg/kg pour le glyphosate, 3.000 mg/kg pour le sel de table et 4.220 mg/kg pour le bicarbonate de soude (levure chimique). En fin de compte, toutefois, la nocivité dépend de la dose. Tant que les aiguilles ne sont pas consommées ou brûlées, il ne devrait y avoir aucun danger avec le sapin de Noël.

 

 

Des sapins bio, produits sur sol, sans gluten ni lactose.

Élevés en liberté... évidemment !

 

 

Personne ne doit se sentir coupable s'il achète un arbre tout à fait ordinaire pour le salon. Les plantations de sapins de Noël classiques sont généralement aussi des entreprises familiales qui assurent l'entretien de leurs peuplements avec beaucoup de travail manuel. Les longues années de croissance offrent aussi un habitat pour beaucoup d'animaux.

 

Pour ceux qui veulent voir le poème original de Loriot (texte ici) :

 

_________________

 

* L'auteure a fait des études de philosophie, est éditrice et a atterri il y a déjà plus de dix ans à la campagne. Sur son blog, elle (d)écrit – miracle  ! La traduction peut être fidèle – ce qui la préoccupe, lorsqu'elle n'est pas en train de curer l'écurie des poneys, de chercher des gants de gardien de but, de s'occuper de quantités de denrées alimentaires ou de linge, ou encore de tenter d'arracher les mauvaises herbes plus vite qu'elles ne poussent.

 

Source : https://schillipaeppa.net/2016/12/12/postfaktischer-adventskalender-teil-12-giftbaeume/

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article