Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

L'abattoir public

5 Novembre 2016 , Rédigé par Seppi Publié dans #Divers, #critique de l'information

L'abattoir public

 

Willi l'Agriculteur*

 

 

 

 

À intervalles réguliers, soigneusement choisis pour maintenir la pression médiatique, l'association L214 publie des images insoutenables d'abattoirs avec le concours complaisant des médias. Les dernières en date ont porté sur l'abattoir municipal de Limoges.

 

Le MondePlanète bien évidemment – titre : « De nouvelles vidéos-chocs dénoncent l’abattage de vaches avec leur fœtus ». Il publie la vidéo de 50 secondes qu'il a eue « en exclusivité »... ça sent la connivence et la manipulation médiatique, d'autant plus que cela commence fort, très fort :

 

« On pensait avoir vu toutes sortes de sévices et de maltraitances animales perpétrés dans des abattoirs. Cette fois, l’horreur est à son comble. Dans de nouvelles vidéos-chocs, auxquelles Le Monde a eu accès en exclusivité, l’association de protection animale L214 filme pour la première fois l’abattage de vaches gestantes. Si la pratique est légale et régulière, bien que méconnue du grand public, elle reste controversée, au point que plusieurs pays cherchent à l’interdire ou à la limiter en Europe. »

 

L'abattoir de Limoges, nouvelle victime de l'activisme anti-viande ? L'excellent Albert Amgar nous propose un point de la situation : « Après la vidéo dans l’abattoir municipal de Limoges, le ministre de l’agriculture est à la recherche de "toute mesure" pouvant favoriser le respect du bien-être animal ».

 

Le ministre est à la recherche ? Voici, sous la plume de Willi l'Agriculteur, ce que nous propose un groupe allemand.

 

 

 

 

Ce jeudi, Vion, la deuxième plus grande entreprise d'abattage de l'Allemagne après Tönnies, a pris une initiative remarquable: sur la page

 

http://vion-transparenz.de

 

on peut voir des vidéos de l'abattage de bovins et de porcs, et ce, comme cela se passe dans l'abattoir.

 

http://www.vion-transparenz.de/Einblicke/

 

Certes, si vous êtes un peu sensible, il faudra vous habituer à la vue, ou peut-être regarder ailleurs. Cependant, c'est la méthode honnête pour montrer comment (citation) « un animal vivant devient un aliment ». Quelque chose que beaucoup d'entre nous ont refoulé quand on leur passe la côtelette par-dessus le comptoir.

 

Mais il n'y a pas que ces vidéos qui sont remarquables. Sont également publiées des informations aussi sensibles que les résultats des examens vétérinaires officiels. Des données que les critiques avaient jusque là beaucoup de mal à trouver.

 

http://www.vion-transparenz.de/kontrollergebnisse/

 

On nous montre, entre autres, les résultats des analyses sur les antibiotiques, la sécurité alimentaire et les organes. Personnellement, j'ai été très surpris par les conclusions sur les organes parce que, chez les porcs, 34% et, chez les bovins, 24% des organes ont fait l'objet de constatations. Les données des études sur les antibiotiques sont aussi remarquables : elles montrent une image très différente de celle qui est véhiculée par les médias : les résultats positifs sont en dessous de l'ordre du un pour mille (porc : 0,002 %, ;boeuf : 0,041 %).

 

 

 

 

La page « Forum » mérite aussi d'être lue. On y trouve les questions qui ont été posées jusqu'à présent, ainsi que les réponses. Bien évidemment, tous ceux qui sont intéressés peuvent adresser de nouvelles questions aux employés, pour la plupart des vétérinaires, de Vion.

 

http://www.vion-transparenz.de/forum/

 

La société prend de toute évidence le dialogue au sérieux ; on peut aussi le voir que au fait qu'ils ont mené une interview avec Matthias Wolfschmidt, un collaborateur de Foodwatch et auteur du livre « Das Schweine-System ». Voici une déclaration de M. Wolfschmidt tirée de cette interview : « Un élevage et des soins optimaux, un étourdissement et un abattage protecteurs entraînent des dépenses supplémentaires qui doivent être couvertes par le commerce et le consommateur. Nous ne vivons pas dans la forêt enchantée. » Qui peut le contredire ?

 

http://www.vion-transparenz.de/news/foodwatch-und-vion-im-dialog-ueber-lebensmittelsicherheit/

 

Je suis curieux de savoir comment cette initiative sera accueillie par les citoyens. Qu'en pensez-vous ?

 

_______________

 

* Willi l'Agriculteur (Bauer Willi) exploite 40 hectares en grandes cultures (betterave sucrière, colza, céréales) en coopération opérationnelle. Il a été double-actif jusqu'à l'automne 2014. Son deuxième métier a été le suivi et le conseil aux agriculteurs pour une entreprise familiale (sucrerie). Depuis lors, il continue d'exploiter son domaine en tant que pré-retraité et a du temps pour écrire et partager son expérience.

 

Il contribue aussi bénévolement à l'association (fondation) des habitants de sa commune et à une coopérative agricole.

 

Source : http://www.bauerwilli.com/der-oeffentliche-schlachthof/

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article