Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Vandana Shiva : la nouvelle conspiration du forçage de gènes (gene drive)

26 Juillet 2016 , Rédigé par Seppi Publié dans #Vandana Shiva, #Activisme

Vandana Shiva : la nouvelle conspiration du forçage de gènes (gene drive)

 

Source

 

 

Ah, les conspirations !

 

« Biodiversity, GMOs, Gene Drives and the Militarised Mind » (biodiversité, OGM, forçage génétique et l'état d'esprit militarisé) est un morceau d'anthologie.

 

Et plus c'est crétin, plus c'est repris par la bien-pensance (par exemple par IPS News qui propose des nouvelles et des points de vue du Sud global)...

 

 

Les nouvelles techniques génétiques

 

Mme Shiva prend appui sur un rapport de l'Académie des Sciences des États-Unis d'Amérique, « Gene Drives on the Horizon: Advancing Science, Navigating Uncertainty, and Aligning Research with Public Values » (forçage génétique à l'horizon : faire progresser la science, naviguer autour des incertitudes et aligner la science sur les valeurs publiques), ou plutôt sur la critique qu'en a faite le Guardian, dont la ligne éditoriale est similaire à celle du Monde de M. Stéphane F...

 

 

http://www.nytimes.com/2015/12/22/science/gene-drives-offer-new-hope-against-diseases-and-crop-pests.html

http://www.nytimes.com/2015/12/22/science/gene-drives-offer-new-hope-against-diseases-and-crop-pests.html

Le forçage génétique (gene drive) est une technique qui permet de conférer un caractère à un organisme en s'assurant qu'il est transmis à toute sa descendance et qu'il se répand ainsi dans la population. Une des applications serait de réduire ou d'éradiquer une population d'organismes indésirables, par exemple les moustiques vecteurs de maladies ou les rats dans une île. Le rapport de l'Académie – fortement imprégné de précautionite – aborde le cas de l'amarante de Palmer, dont des populations sont devenues des « super mauvaise herbe » résistantes au glyphosate, à la page 53, évoque la possibilité d'une escapade de la construction génétique vers d'autres pays et s'interroge à la page 110 :

 

« Quelle est la probabilité qu'une amarante de Palmer (Amaranthus palmeri) modifiée par forçage génétique se répande à une espèce voisine, non cible, utilisée pour l'alimentation ? »

 

Dans l'article du Guardian, cela devient :

 

« Le rapport a noté que si l'amarante de Palmer était éradiquée en Amérique du Nord par un forçage génétique, cela pourrait se traduire par inadvertance par une réduction des récoltes de son espèce voisine, l'amarante, une importante source d'aliments en Amérique du Sud. Oups ! »

 

 

Une conspiration du Département états-unien de la défense

 

Mme Shiva voit bien plus loin :

 

« Le rapport NAS [de l'Académie] cite le cas de l'éradication de l'amarante comme un exemple de "bénéfice potentiel". Pourtant, la "technologie magique" du forçage de gènes reste un fantôme, ou l'"arme" secrète du Département de la Défense du gouvernement des États-Unis pour poursuivre sa guerre contre Amaranthus Culturis. »

 

« Amaranthus Culturis » ? Bienvenue dans le monde de la botanique virtuelle de Vandana Shiva...

 

Un gene drive a donné à une drosophile normale (A) une couleur jaune (B). Mais le gene drive n'a pas fonctionné parfaitement. Dans une drosophile (C), il n'a fonctionné que dans les cellules de la moitié gauche du corps.

V.M. GANTZ AND E. BIER/SCIENCE 2015 (source)

 

 

Houston, elle a un problème

 

C'est l'occasion d'une digression savoureuse. C'est rapporté par Houston Press en novembre 2000 :

 

« Avant de quitter Alvin pour se préparer pour une conférence à 19 heures. à Houston, intitulée "OMC, riz basmati et Stolen Harvest" [récolte volée, son livre], Shiva a traversé la route et regardé un champ peu présentable.

 

"Ils ont l'air malheureux", dit-elle. "Les plants de riz. Les nôtres, à la maison, ont l'air très heureux."

 

"Ça," rapporte RiceTec, "c'est parce que ce n'est pas du riz. C'est notre champ d'essai, il a été récolté en août. Ce sont des mauvaises herbes.»

 

RiceTec, rappelons-le, c'est l'entreprise qui avait produit le riz Texmati, un cheval de bataille pour l'altermonde et Mme Shiva en particulier contre la (prétendue) biopiraterie et les brevets (dans le cas de Texmati, le brevet initialement délivré contenait cependant des revendications incroyablement excessives).

 

 

 

La DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) et le faisceau de conspirateurs

 

Retour au présent.

 

Une bonne conspiration ne saurait avoir qu'un seul acteur : ce rapport de l'Académie a été « sponsorisé par le DARPA (Fantôme de la Recherche du Pentagone) et la Fondation Bill et Melinda Gates (le Fantôme du Monopole de Microsoft) ».

 

En fait, le rapport a été appuyé sur deux contrats, avec le NIH et la FNIH, qui ont bénéficié de fonds de la DARPA et de la BMF, respectivement. Mais ça doit être trop subtil pour Mme Shiva :

 

« De manière intéressante, Microsoft BASIC a été développé sur un super-ordinateur de DARPA, à Harvard, en face du MIT. Où s'arrête le DARPA et où commence le MIT ? Où s'arrête Microsoft et où commence la Fondation Bill et Melinda Gates ? »

 

 

 

L'« Expérience d'Extermination »

 

Cela permet de passer à la notion de « DARPA-Mind » (esprit DARPA). Et (nous respectons ci-dessous les majuscules)...

 

« Il y a 75 ans l'esprit DARPA a commencé son Expérience d'Extermination, et envoyé l'humanité à la dérive. Les produits chimiques, les matériaux et les technologies acquis au cours de "La guerre", et brevetés (intéressant, le brevet du moteur à combustion interne appartient à Texaco), ont été forcés sur Amaranthus Culturis – Les Cultures de Cycles de Vie.

L'esprit DARPA a appelé cela "la révolution verte", a colonisé la signification de ces deux mots, et a commencé le Stockage des Produits Chimiques de Guerre dans nos Champs ; il n'y a rien de "vert" ou de "révolutionnaire" à propos de l'Extermination, cela doit être un nom de code des services secrets pour l'assaut qui a maintenant pour noms "forçage de gènes", "CRISPR", ou plus exactement, Génie Génétique. »

Source

 

Petit détour par les brevets

 

 

« [I]ntéressant, le brevet... » ? Mme Shiva se réfère à un brevet qui porte ce titre (bien abusivement car l'invention concerne un revêtement interne de la chambre de combustion destiné à limiter la dégradation de l'huile et le dépôt de calamine) et a été délivré le 3 février... 1942.

 

Un aparté... et une démonstration de plus de l'incroyable ignorance de Mme Shiva.

 

http://www.google.no/patents/US2271856?hl=fr

http://www.google.no/patents/US2271856?hl=fr

La Nature intelligente et généreuse

 

Il n'y a pas que les conspirations. La vie a été un long fleuve tranquille – jusqu'à l'esprit DARPA :

 

« Notre planète a évolué, en équilibre, créant l'équilibre, depuis 4,6 milliards d'années. Homo sapiens est apparu il y a environ 200.000 ans. Il y a environ 10.000 ans, les Paysans ont développé la sélection et l'amélioration des semences et l'agriculture domestiquée a commencé. La créativité humaine combinée avec la nature pour fournir l'abondance qui a permis l'évolution des sociétés et des espèces. L'Humanité et la Nature se sont renouvelées réciproquement, soutenant la civilisation et fournissant le potentiel pour la Révolution Industrielle. »

 

 

Mme Shiva serait-elle animiste ? En tout cas, elle met en doute la santé mentale des Nobel signataires :

 

« Une évaluation scientifique nous apprendrait que les plantes évoluent pour produire une résistance aux herbicides qui sont censés les tuer parce qu'elles sont dotées d'intelligence, et elles évoluent. Le déni de l'intelligence de la vie, et le déni de l'évolution est non scientifique. 107 lauréats du Prix Nobel – dont deux qui sont morts depuis longtemps – ont "signé" une lettre d'appui au Génie Génétique il y a quelques jours. Il est clair que la "Science" n'a pas suscité cette "communication". »

 

Petite précision : sauf erreur, il n'y a qu'un seul Prix Nobel décédé avant la publication de la lettre : M. Alfred G Gilman (23 décembre 2015). On peut sans nul doute faire confiance sur ce point à Independent Science News. Encore un exemple de l'incroyable légèreté...

 

Le panégyrique de l'amarante, long et enflammé se termine par :

 

« La femme la plus pauvre, sans terre, et ses enfants ont accès à la nutrition par le don généreux de l'Amarante. »

 

 

Retour à une autre conspiration

 

Mais, patatras...

 

« L'agriculture industrielle – promue par la Politique Étrangère des États-Unis – a traité les Amarantes légumes verts de "mauvaises herbes", et a essayé de les exterminer avec des herbicides. Puis vint Monsanto, avec les cultures Round Up Ready [...]. Comme l'a déclaré un porte-parole de Monsanto pendant les négociations de la Convention sur la diversité biologique (CDB), les OGM résistant à l'herbicide "empêchent les mauvaises herbes de voler le soleil". »

 

C'est curieux ! La Convention a été signée à Rio de Janeiro le 5 juin 1992... et les premières plantes tolérant le glyphosate (un soja) ont été mises sur le marché en 1996. De plus, on voit mal un représentant de Monsanto faire ce genre de déclaration... encore un mensonge, au mieux une affabulation.

 

 

« Voler est un concept créé par Monsanto & Co »

 

https://www.facebook.com/vandanashivamovie/

https://www.facebook.com/vandanashivamovie/

La vision du monde de l'esprit DARPA est donc déformée :

 

« Premièrement, ce que sont des mauvaises herbes pour Monsanto sont des aliments et de la nutrition pour les femmes du Sud. Deuxièmement, le soleil brille avec abondance pour tous. Partager les bienfaits du soleil est un droit pour toutes les espèces. Dans Amaranthus Culturis – le monde de la biodiversité et le soleil, la pénurie est étrangère, il n'y a que l'abondance. Partager l'abondance crée l'abondance. Ce n'est pas voler. Voler est un concept créé par Monsanto & Co. Lorsque les agriculteurs gardent et partagent des semences, Monsanto aimeraient le définir comme "voler". Quand le soleil brille sur la terre et que les plantes poussent, Monsanto voudrait définir cela comme une plante "volant" le soleil, alors que Monsanto Co. privatise notre biodiversité.

 

C'est exactement comme cela que la famine semencière et la famine alimentaire sont conçus par une vision du monde qui transforme la richesse de la diversité en monocultures, l'abondance en rareté. [...] »

 

Et le délire continue. Mais nous nous arrêterons là.

 

Ce qui est dramatique dans tout cella, c'est que les délires de Mme Shiva bénéficient d'une certaine audience et, surtout, de chambres de résonance.

 

Avec le prince Charles, visitant une ferme Navdanya (ici, Bija Vidyapeeth, à Dehradun, en Inde), en novembre 2013.

 

 

!

Un autre délire :

 

« Rendez-vous compte que la firme texane RiceTec ( 04 ) a tenté, en 1997, de s'approprier toutes les souches et les grains de riz basmati en déposant le brevet n° US5663484, cela au prétexte qu'elle y avait apporté une modification. Il a fallu cinq ans de combat juridique pour rappeler que le peuple indien cultive, sélectionne et améliore ces souches depuis toujours, et que ce patrimoine appartient à tous. Si l'on avait perdu, aucun paysan indien n'aurait pu continuer de cultiver son riz sans verser des royalties à cette société ou acheter ses graines.

 

Je suis sûre que ce combat-là serait aujourd'hui celui de Mahatma Gandhi. »

 

http://meteopolitique.com/fiches/Heros-Heroines/Vandana-Shiva/Comme-Gandhi/Comme-Gandhi-et-ses-luttes.htm

 

 

Partager cet article

Commenter cet article