Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Désherbage thermique : une alternative sans danger ?

17 Juillet 2016 , Rédigé par Seppi Publié dans #Divers

Désherbage thermique : une alternative sans danger ?

 

Schillipaeppa*

 

 

 

Aujourd'hui, il y a un nouvel article dans le journal : un jardinier a failli mettre le feu à une maison en essayant d'éliminer des mauvaises herbes à la flamme directe. Le désherbage thermique est souvent recommandé comme une alternative sans produits chimiques pour le contrôle des mauvaises herbes. Mais «s ans produit chimique », signifie-t-il automatiquement « sans risque » ? Voire ! J'ai mis Google à contribution et rassemblé ici quelques articles de ces dernières semaines. Cette sélection est purement aléatoire et ne prétend pas être exhaustive:

 

 

13.07.2016, Dorsten (NRW): « Gärtner verletzt. Heckenbrand drohte auf Gebäude überzugreifen » (jardinier blessé. Un feu de haie menace des bâtiments)

12.07.2016, Stockstadt (Hessen): « GEFÄHRLICHE GARTENARBEIT: beinahe Nachbarhaus angezündet » (Dangereux travaux de jardinage : une maison voisine a failli être incendiée)

 

08.07.2016, Burladingen (Baden-Württemberg): « Nicht nur Unkraut in Brand gesetzt » (le feu pas seulement aux mauvaises herbes)

 

06.07.2016, Burbach (NRW): « Statt Unkraut fast ganzes Haus abgefackelt » (une maison presque entièrement détruite, pas les mauvaises herbes)

 

28.06.2016, Worms (Rheinland-Pfalz): « Hecke abgebrannt » (haie incendiée)

 

23.06.2016, Hullern (NRW): « Beim Flämmen verletzt. Feuerwehr rückte zu Einsatz nach Hullern aus » (blessé lors d'un désherbage thermique. Les pompiers appelés à Hullern)

 

05.06.2016, (Höver, Niedersachsen): « Abflämmgerät setzt Nadelbaum in Brand » (un désherbage thermique met le feu à un conifère)

 

03.06.2016, Werne (NRW): « Abbrennen von Unkraut führt zu großem Feuerwehraufgebot » – “Nur” Gartenlaube brannte » (un désherbage thermique mobilise les pompiers – feu « limité » à des déchets de jardin)

21.05.2016 Steinfurt (NRW): « http://www.wn.de/Muensterland/Kreis-Steinfurt/Steinfurt/2379843-Heckenbrand-breitet-sich-auf-zwei-Dachstuehle-aus-Feuer-macht-zwei-Haeuser-unbewohnbar » (un feu de haie s'étend à deux toits. Deux maisons inhabitables), « Heckenbrand breitet sich auf Wohnhaus aus » (un feu de haie s'étend à une maison)

 

20.05.2016, Höxter (NRW): « Bei Heckenbrand Rauchvergiftung zugezogen » (intoxication par la fumée lors d'un feu de haie)

 

11.05.2016, Bad Salzlufen (NRW): « Gärtner will Unkraut entfernen und fackelt Haus ab » (un jardinier veut détruire des mauvaises herbes et met le feu à une maison), « 200 000 EURO SCHADEN AM HAUS. Der Gärtner wollte nur Unkraut vernichten » (200.000 euros de dégâts à une maison. Le jardinier ne voulait que détruire des mauvaises herbes), « Unkraut jäten führt zu Hausbrand » (un désherbage mène à un incendie de maison)

 

11.05.2016, Minden (NRW): « MEHR ALS 100 000 EURO SCHADEN. Schon wieder Brände, weil Unkraut abgefackelt wurde » (plus de 100.000 euros de dégâts. De nouveau des incendies parce qu'on a brûlé des mauvaises herbes), « Dachstuhlbrand nach Abbrennen von Unkraut » (toit incendié après brûlage de mauvaises herbes)

07.05.2016, Nordhorn (NRW): « Hecke fängt beim Abflämmen von Unkraut Feuer » (une haie prend feu lors du désherbage thermique)

 

14.04.2016, Offenburg (Baden-Württemberg): « Offenburger Gärtner fackelt beim Unkrautjäten seine Hecke ab » (un jardinier met le feu à sa haie lors du désherbage)

 

09.04.2016, Haunetal (Hessen): « 3 PFERDE TOT. Hof beim Frühjahrsputz abgefackelt » (trois chevaux morts. Une ferme incendiée lors du nettoyage de printemps), « Unkraut abgeflämmt, Turnierpferde tot » (mauvaises herbes brûlées, chevaux de concours morts)

 

 

!

Parlement européen : question écrite de M. Norbert Erdős (PPE)

 

Objet: Alternatives au glyphosate ?

 

La question de savoir si le glyphosate doit être ré-approuvé ou non a divisé les États membres et les institutions européennes.

 

Le glyphosate est utilisé depuis des décennies et fait partie intégrante de la boîte à outils des agriculteurs, leur permettant de produire un approvisionnement sûr et abondant de nourriture abordable pour 500 millions de citoyens de l'UE.

 

Au Parlement, nous comprenons que la Commission attend maintenant une évaluation de l'Agence Européenne des Produits Chimiques avant d'engager une nouvelle décision de ré-approuver la matière active. Néanmoins, je voudrais demander à la Commission ce qui suit:

1. Est-elle au courant d'alternatives viables au glyphosate existant à l'heure actuelle ?

2. Peut-elle donner une indication de l'impact socio-économique du retrait de la substance du marché ?

 

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-%2F%2FEP%2F%2FTEXT%2BWQ%2BP-2016-005540%2B0%2BDOC%2BXML%2BV0%2F%2FEN&language=FR

 

 

Le problème semble être que le gaz met le feu aux haies et aux buissons et que les flammes se propagent aux bâtiments avoisinants. Par temps sec, les choses vont très vite. Les dégâts, qui s'additionnent donc tout au long de l'année, sont immenses. En France, en 2015, lors de travaux de désherbage thermique, une salle polyvalente a entièrement brûlé. Imaginez un instant que des gens soient sérieusement blessés. Les politiciens ne cessent pourtant d'invoquer le principe de précaution. S'ils recommandent le désherbage thermique comme une alternative à l'utilisation de produits chimiques, ne devraient-ils pas, alors, au moins avertir des dangers ? La simple recommandation, comme cela se fait chaque année au moment de Noël, de tenir un seau d'eau à disposition pour éteindre un départ de feu, éviterait beaucoup de souffrances.

 

Priska Hinz, ministre hessoise de l'environnement, du changement climatique, de l'agriculture et de la protection des consommateurs, a fait annoncer fin juin 2015 que les applications futures de produits contenant du glyphosate ne devaient pas être approuvées en Hesse :

 

« "Il y a encore trop de terrains sur lesquels cette matière active est appliquée. Il faut que des solutions de substitution, telles que le traitement mécanique ou thermique des surfaces, soient mises en œuvre à l'avenir", a déclaré le ministre Hinz. "Il faut, en particulier, y faire clairement référence lorsqu'on prodigue des conseils. En Hesse nous n'autoriserons plus de telles applications, dans la mesure où c'est légalement possible.»

 

Y a-t-il un service dans le ministère qui s'occupe de l'évaluation de l'impact des décisions ministérielles ?

 

_________________

 

* L'auteure a fait des études de philosophie, est éditrice et a atterri il y a déjà plus de dix ans à la campagne. Sur son blog, elle (d)écrit – miracle ! La traduction peut être fidèle – ce qui la préoccupe, lorsqu'elle n'est pas en train de curer l'écurie des poneys, de chercher des gants de gardien de but, de s'occuper de quantités de denrées alimentaires ou de linge, ou encore de tenter d'arracher les mauvaises herbes plus vite qu'elles ne poussent.

 

Source : https://schillipaeppa.net/2016/07/14/unkraut-abflammen-harmlose-alternative/

 

 

En France, les informations sur ce genre de problème sont étonnamment rares. L'incendie de l'Acropolis de Voujeaucourt n'a guère intéressé que la presse locale. Une recherche avec notre moteur favori ne donne dans les informations récentes que « Jarnac: le désherbage thermique fait brûler une clôture et un portail » sous une rubrique... « Insolite ». On y note en intertitre : « Le désherbage thermique, utilisé par les services techniques, n'est pas toujours maîtrisable ». Mais qu'on se rassure : « "Heureusement nous sommes bien assurés", a souligné [...], le maire. »

 

De trois choses l'une : ou bien le désherbage thermique n'est pas encore aussi développé qu'en Allemagne ; ou bien les Français sont des experts dans l'art du désherbage thermique ; ou bien les médias jettent un voile pudique sur les incidents et accidents, même dans la rubrique des chiens écrasés.

 

Le Midi libre rapporte dans une ancienne édition une « Démonstration de désherbage thermique sur les hauteurs de Beauvoisin », dans des vignes, en soulignant que la « méthode de désherbage est compatible avec le label "BIO". » On imagine : une vigne (ou un jardin privé)... cette sorte de lance-flammes... la garrigue...

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

Philippe (Alsace) 21/07/2016 22:29

Bonjour
Le 9 juin dans mon village un propriétaire a mis le feu à sa haie de thuyas en faisant du désherbage thermique, heureusement sa maison n'a pas brûlé les pompiers sont intervenus rapidement, ont maitrisé le feu, la haie ne touchant pas la maison. Mais je pense que le propriétaire a eu une belle frayeur. A un ami viticulteur qui regardait la scène depuis sa vigne à coté, j'ai fait une allusion par rapport au glyphosate et aux deux autres folles qui veulent l'interdire...

Seppi 28/07/2016 15:00

Bonjour,

Merci pour le commentaire. Je suppose qu'il n'y a rien eu dans la rubrique des chiens écrasés...

Pour un « incident » en Belgique :

http://www.rtl.be/info/regions/liege/jalhay-interdit-d-utiliser-du-glyphosate-un-ouvrier-se-sert-d-un-chalumeau-pour-desherber-et-provoque-un-incendie-dans-l-ecole-838213.aspx

Le titre est très évocateur, « Jalhay: interdit d'utiliser du glyphosate, un ouvrier se sert d'un chalumeau pour désherber et provoque un incendie dans l'école »

Et le scénario aussi. Un ami a pu éteindre un début d'incendie d'un abri en bois (il y avait une alarme qui a bippé chez lui) : le feu avait dû prendre dans les feuilles mortes qui s'étaient accumulées entre le sol et les premières planches.