Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Lettre ouverte d'un groupe d'agriculteurs du Nigeria au Parlement européen : laissez-nous faire nos choix !

17 Juin 2016 , Rédigé par Seppi Publié dans #Afrique, #OGM, #Politique, #Union européenne

Lettre ouverte d'un groupe d'agriculteurs du Nigeria au Parlement européen : laissez-nous faire nos choix !

 

 

Elle n'a plus d'intérêt politique et stratégique à court terme : le Parlement européen a adopté le 7 juin 2016, à une très large majorité (hélas...), sa résolution sur la Nouvelle Alliance pour la Sécurité Alimentaire et la Nutrition. Sera-t-elle néanmoins une source d'inspiration, de modération et de modestie à l'avenir ? On peut rêver...

 

L'objet des préoccupations :

 

« 72. prie instamment les membres du G8 de ne pas soutenir les cultures d'OGM en Afrique ».

 

 

Nous (un groupe d'agriculteurs nigérians) sommes vraiment préoccupés par cette demande que le G8 ne devrait pas soutenir les cultures GM en Afrique et voulons vous dire combien il est important que la biotechnologie agricole soit mise en œuvre pour parvenir à un développement durable de l'agriculture au Nigeria.

 

En tant qu'Africains et Nigérians, nous apprécions, certes, les efforts que déploie l'UE pour prendre une décision sur notre système alimentaire, mais nous pouvons le faire pour nous-mêmes. Nous devons pouvoir faire nos propres choix ; nous avons aussi besoin d'une gamme d'options parmi lesquelles nous pouvons choisir.

 

Nos agriculteurs ont entendu et vu les témoignages d'autres agriculteurs africains du Burkina Faso, du Soudan, de l'Égypte et de l'Afrique du Sud. Nous savons que l'Espagne*, un des pays membres de l'Union européenne a été en 2014 le plus grand producteur de cultures GM en Europe avec 137.000 hectares (340.000 acres) de maïs GM semés en 2013, soit 20 % de la production de maïs en Espagne. Nous savons également qu'aux États-Unis, plus de 70 % des cultures sont génétiquement modifiées et que le Nigeria importe la majorité de ses produits alimentaires de ces pays.

 

Si les membres de l'UE veulent vraiment prendre une bonne décision pour nous, ils devraient savoir que le Nigeria est fatigué de devoir tant importer et de ne pouvoir exporter que si peu. Vous devez également considérer ce que nous avons à gagner de la commercialisation de ces produits.

 

L'adoption des cultures génétiquement modifiées est très importante pour nous parce que nous ne pouvons plus dépendre autant du pétrole et négliger ce que l'agriculture peut faire pour notre économie. Notre population est en augmentation et elle devrait être la troisième en nombre dans le monde en 2020. Les pratiques agricoles conventionnelles sont tout à fait insuffisantes pour nous nourrir. Les rendements de nos cultures sont gravement affectés par les insectes ; dans le même temps, le changement climatique rend nos terres moins fertiles en raison de la sécheresse, des inondations et d'autres conditions difficiles. Nous n'avons pas le luxe de débattre autant que vous des cultures génétiquement modifiées parce que nous n'avons pas beaucoup d'options pour résoudre notre crise alimentaire.

 

Source

 

Notre niébé (que nous ne pouvons plus exporter vers l'UE en raison des résidus de pesticides) est la deuxième culture de base après le riz au Nigeria, et les insectes Maruca réduisent son rendement de 60 %. Nous traitons beaucoup pour obtenir un rendement correct et sommes fatigués de devoir traiter. Si nous pouvions commercialiser un niébé Bt, nous réduirions les traitements pour nous, et aussi les résidus de pesticides pour nous permettre d'exporter. Notre industrie du coton a été dans le coma à cause du manque de semences améliorées résistantes aux ravageurs. Nous savons que la commercialisation de semences de cotonnier Bt peut augmenter nos rendements, générant ainsi plus de revenus pour nous. Nos femmes mal nourries et qui ont faim pourraient obtenir plus de nutriments en consommant du sorgho biofortifié enrichi en vitamine A, en fer et en zinc.

 

Par la présente, nous tenons à affirmer catégoriquement que nous ne voulons pas une autre forme de colonialisme résultant de cette décision que vous êtes sur le point de prendre pour nous. Laissez-nous nos options pour les semences que nous pouvons utiliser. Même si nous savons que la biotechnologie agricole n'est pas la seule réponse aux défis auxquels nous sommes confrontés dans nos fermes, nous avons besoin de l'utiliser parce qu'elle est efficace, inclusive, adaptée aux changements climatiques, durable, axée sur la nutrition et la santé, et favorable aux entreprises ; c'est une technologie qui nous aidera à produire plus de nourriture, avec pour objectif qu'aucun Nigérian n'ira plus se coucher en ayant faim d'ici 2025.

 

Nous espérons que vous saurez prendre la bonne décision lors de la session parlementaire.

 

Abdallah Yaya est membre de la Cowpea Association of Nigeria, chapitre d'Abuja.

 

_________________

 

Source : http://www.ofabnigeria.com/resource/news/open-letter-to-the-eu-parliament-from-a-group-of-nigerian-farmers-let-us-make-this-choice-for-ourselves.html

 

[Ma note] Aucun député espagnol n'a voté contre la résolution ! Neuf d'entre eux n'ont pas voté.

Partager cet article

Commenter cet article