Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Les feux de Pâques : cancérogènes selon le CIRC

30 Mars 2016 , Rédigé par Seppi Publié dans #CIRC, #Santé publique

Les feux de Pâques : cancérogènes selon le CIRC

 

Schillipaeppa*

 

 

Selon sa pratique, l'Église a christianisé les pratiques païennes, tout en gardant et adaptant des éléments des traditions hébraïques. Les fêtes de Pâques sont liées dans certaines régions, notamment d'influence germanique, à des feux, plus ou moins grands. Pour l'Alsace (mais pas que) voir une analyse érudite ici et ici. Dans mon petit village d'enfance – ou faudrait-il écrire paroisse ? – du Sundgau, le feu du Samedi Saint , allumé devant le portail de l'église, était fort modeste (mais on brûlait symboliquement le juif). Et on appelait les fidèles, enfin ceux des maisons voisines de l'église, à l'office avec une crécelle. Et, incidemment, ce n'est pas un lapin, mais un lièvre qui apporte les œufs en Alsace.

 

 

Dans certaines régions, les feux sont de grande dimension – comme les feux de la Saint-Jean en Alsace – et donnent lieu à des fêtes populaires.

 

 

Avec Bratkartoffeln, Bratwurst, Getränke...

 

C'est l'occasion, fort bienvenue en cette période de polémique sur le glyphosate, qu'a saisie Schillipaeppa pour revenir sur les productions du CIRC.

 

 

Alors, avez-vous aussi assisté à un de ces feux prétendument traditionnels, un feu de Pâques ? Avez-vous pensé un instant à cette occasion aux conséquences que cela pourrait avoir sur votre santé ? Non ? Le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), une agence de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), est responsable de l'établissement d'une liste indiquant si certaines situations quotidiennes, des aliments ou des produits chimiques ont le potentiel de causer le cancer. Aujourd'hui, nous soumettrons le feu de Pâques à un bilan de santé selon les critères du CIRC.

 

Commençons par le matériau à partir duquel, tout compte fait, un tel feu est produit : le bois. Lors du sciage, on produit de la poussière de bois. Elle est classée comme « cancérogène » (groupe 1) par le CIRC. Par temps humide on a bien recours à l'occasion – notons le : illégalement – à un activateur pour allumer le feu. L'essence contient notamment du benzène qui est classé cancérogène (groupe 1) par le CIRC.

 

La nourriture est la plupart du temps grillée : saucisses et steaks. Depuis le dernier exploit du CIRC, d'octobre de l'année passée, la viande rouge de porc et de boeuf est classée « probablement cancérogène » (groupe 2A). La viande transformée est même considérée par le CIRC comme cancérogène (groupe 1). Les émissions qui se produisent au rôtissage à des températures élevées lors de la friture, le CIRC les classe comme « probablement cancérogènes » (groupe 2A). Consultons la monographie correspondante, et nous constatons que cette classification s'applique probablement aussi au barbecue. Ensuite, on propose généralement beaucoup de boissons alcoolisées dans ces manifestations : bière, panaché, vin chaud ou même alcools forts. Les boissons alcoolisées sont des cancérogènes certains (groupe 1) selon le CIRC. Dans la fabrication de boissons alcoolisées, il se produit de l'acétaldéhyde. La bière et le vin en contiennent quelques milligrammes. Consommée dans les boissons alcoolisées, la substance est considérée par le CIRC comme cancérogène (groupe 1).

 

 

Les produits de la combustion ne sont pas si faciles à trier. La liste du CIRC propose plusieurs agents :

  • Suie : « peut-être cancérogène », groupe 2B

  • Émissions de source intérieure dues à la combustion de biomasse (essentiellement le bois) : « probablement cancérogène », groupe 2A

  • Pollution de l'air en général : « cancérogène », groupe 1.

 

Choisissez !

 

Une chose est en tout cas claire si quelqu'un à côté de vous allume une cigarette : le tabagisme et le tabagisme passif sont cancérogènes (groupe 1) selon le CIRC.

 

Heureusement que le soleil ne brille plus, en règle générale, lors des feux de Pâques : selon le CIRC, les rayons solaires sont également... allons !... exactement !... cancérigènes !

 

_________________

 

* L'auteure a fait des études de philosophie, est éditrice et a atterri il y a déjà plus de dix ans à la campagne. Sur son blog, elle (d)écrit – miracle ! La traduction peut être fidèle – ce qui la préoccupe, lorsqu'elle n'est pas en train de curer l'écurie des poneys, de chercher des gants de gardien de but, de s'occuper de quantités de denrées alimentaires ou de linge, ou encore de tenter d'arracher les mauvaises herbes plus vite qu'elles ne poussent.

 

Source : https://schillipaeppa.net/2016/03/27/osterfeuer-nach-iarc-irgendwie-krebserregend/

 

 

Partager cet article

Commenter cet article