Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Glané sur la toile (61) : « Cash Investigation: 11 façons de (mal)traiter les grandes entreprises »

23 Février 2016 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information, #Activisme, #Pesticides

Glané sur la toile (61) : « Cash Investigation: 11 façons de (mal)traiter les grandes entreprises »

 

Glané sur la toile (61) : « Cash Investigation: 11 façons de (mal)traiter les grandes entreprises »

« Cash Investigation: 11 façons de (mal)traiter les grandes entreprises », c'est sur le site Médiapicking, qui précise : « Analyse de discours, récits et partis pris dans les médias ».

Pour une analyse, c'est une superbe analyse !

Ce texte ne se veut pas exagérément critique :

 

« Mon propos [...] n’est pas de critiquer ou condamner les pratiques de Cash, et encore moins le journalisme d'investigation... »

 

Mais les faits sont là, incontournables.

 

Ainsi, sous le point 3 – « Mettre en scène les portes fermées et les refus d’interview » :

 

« C’est pourquoi elle les met en scène, par exemple en enregistrant les propos embarrassés d’un attaché de presse, en filmant des successions de portes fermées ou en allant au-devant d’agents de sécurité qui vont lui barrer la route ou mettre leurs mains devant l’objectif de la caméra. Ces séquences sont des classiques, souvent présentés avec humour. On les retrouve, toutes, dans la dernière émission sur les pesticides. »

 

Comment ne pas constater que les refus, ça s'organise ; et que ça se met aussi en scène ?

 

Et pourquoi ne pas poser de manière plus franche la question de la déontologie ? Une déontologie qui, si elle échappe à l'équipe, devrait préoccuper au plus haut point la direction d'une France Télévisions chargée d'une mission de service public...

 

Cette analyse est complétée par « 12 propositions pour faire face à Cash Investigation quand on est une grande entreprise ». Cela s'adresse certes aux victimes futures des manipulations et du harcèlement, mais cela peut aussi intéresser le lecteur lambda. Car, derrière les recommandations, on trouve en filigrane les manipulations manipulations médiatiqueset le formatage d'opinion qu'on lui fait subir.

 

« Votre entreprise ou votre organisation professionnelle a joué le dialogue et la transparence. Cash Investigation ne va pas, pour autant, abandonner sa grille de lecture manichéenne. L’émission propose son point de vue. Pourquoi les entreprises de votre secteur ne proposeraient-elle pas, elles aussi, leur point de vue, à travers un site web dédié ? En même temps que l’enquête, la contre-enquête ! »

 

Et si, au lieu de monter un site web dédié – fort utile – les organisations de la filière agricole exigeaient du service public une mise au point de même nature ?

 

P.S. : « 97% de nos aliments contiennent des pesticides / BALIVERNE #07 » a atteint 13.000 lectures !

Partager cet article

Commenter cet article

Laurent Berthod 23/02/2016 14:31

13 000 c'est bien, mais ça pèse quoi face aux centaines de milliers de télespectateurs grugés par Elise Lucet ?