Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Attentats « écoterroristes » au Mexique

16 Décembre 2015 , Rédigé par Seppi Publié dans #Activisme, #OGM

Attentats « écoterroristes » au Mexique

 

 

Décidément, rien n'arrête l'opposition aux OGM. Ils sont pourtant cultivés depuis 20 ans. En 2014, c'était sur 181 millions d'hectares par 18 millions d'agriculteurs. La surface n'est peut-être pas très parlante ; c'est quasiment 3,5 fois la superficie totale de la France, 6 fois la surface agricole utilisée française, 10 fois la surface de terres arables françaises, 120 fois la sole de maïs-grain française (ou de maïs-grain et de soja, cette culture étant anecdotique en France). C'est aussi un peu plus que la surface agricole utilisée de l'Union européenne.

 

Il y a les manifestations urbaines (comme ces « marches contre Monsanto » dont les organisateurs camouflent le caractère généralement riquiqui en communiquant sur une sorte de synthèse mondiale invérifiable) ; les opérations coup de poing avec des pantins déguisés et quelques banderoles, à la limite de la légalité, voire au-delà...

 

Il y aura, l'année prochaine, organisée par une coalition hétéroclite, une mascarade de « tribunal international », avec un sinistre détournement des emblèmes de la justice mondiale de La Haye, et de la justice tout court. Diantre ! Il faut maintenir et faire prospérer des fonds de commerce divers et imbriqués : personnels (par exemple les droits d'auteur ; une notoriété que l'on ne saurait laisser s'effriter) ; d'organisations (l'indispensable présence sur la scène médiatique ; l'indispensable flux de dons...) ; économiques (mangez bio...).

 

Le recours à la justice – la vraie – est aussi efficace, surtout quand on sait pratiquer ce que les anglo-saxons appellent le forum shopping. Ou quand on peut instrumentaliser une loi sur la biosécurité absurde qui exige des garanties de sécurité exorbitantes, interdisant de fait la conduite d'essais permettant de produire ce garanties ; ou un « principe de précaution » poussé à l'extrême. Un cercle vicieux ou un catch 22, comme ce fut encore récemment le cas aux Philippines (voir ici et ici).

 

Et il y a la délinquance : les fauchages, les mises à sac de laboratoires, les incendies volontaires, les destructions de denrées alimentaires...

 

Source : http://www.marcel-kuntz-ogm.fr/syndrome-de-stockholm.html

 

On ne saurait évidemment oublier l'activisme dans la presse, les médias et sur Internet. Ces articles mensongers, ces « documenteurs » minables et abominables.

 

Et il y a les atteintes aux personnes physiques. Ce n'est certes pas nouveau (voir par exemple ici et ici ). Même dans la si tranquille et si mesurée Suisse !

 

Les OGM ont aussi fait un mort en France. Un agriculteur du Lot qui n'a pas supporté de se voir stigmatiser. Et il s'est trouvé un auteur et un site anti-OGM (oups ! Un site d'information) pour affirmer qu'il « a voulu clairement faire de sa détresse un argument anti-faucheur : il a mis en scène son opposition aux faucheurs ». Si vous avez envie de vomir, c'est ici.

 

Les militants de la « cause animale » ont encore un temps d'avance sur les militants de l'anti-OGMisme. Les premiers n'ont-ils pas profané la tombe des parents de M. Daniel Vasella, ancien PDG de Novartis, et dérobé l'urne qui contenait les cendres de sa mère, en août 2009 (voir par exemple ici, ici et ici) ? Pour combien de temps encore tiendront-ils la corde ? Car nous avons des informations peu rassurantes en provenance du Mexique.

 

La tombe familiale a été aspergée de peinture rouge et affublée de deux croix au nom des époux Vasella. (Photo: directaction.info)

 

 

Colis piégés au Mexique

 

Fin septembre 2015, des organisations de producteurs et de la recherche agricole, des universitaires et des étudiants, et des acteurs de la chaîne alimentaire ont créé au Mexique l'Alianza protransgenicos avec pour objectif de promouvoir la culture commerciale d'OGM, dans le cadre de la loi :

 

« Nous voulons faire savoir qu'il existe des alternatives complémentaires pour la production d'aliments, de fibres et de biocarburants. La biotechnologie agricole fait partie de la solution à long terme pour l'agriculture mexicaine, ce pourquoi nous rejetons les mythes et les attitudes négatives au sujet de l'utilisation de semences génétiquement modifiées, alors que, en raison de perceptions sans fondement, on entrave nos travaux dans les laboratoires, dans les champs et dans l'industrie agroalimentaire. »

 

Dans une note interne du 3 décembre 2015, et dans une conférence de presse, l'Alliance a déclaré avoir été victime d'attaques dirigées contre le président et le vice-président le jeudi 19 et le vendredi 20 novembre 2015.

 

Le jeudi 19 novembre 2015, M. Mario Valdes Berlanga, vice président de l'Alliance, a reçu un colis qui, lorsqu'il a été ouvert, a conduit à l'explosion d'un engin qui, malheureusement, lui a causé des blessures ainsi qu'à une autre personne présente. Quatre autres personnes qui se trouvaient dans le bureau où l'engin a explosé n'ont pas été sérieusement blessées.

 

Le vendredi 20 novembre 2015, M. Ruben Chavez Villagran, président de l'Alliance, a reçu un colis similaire. Il n'a pas été ouvert et a été remis aux autorités.

 

Les attentats ont été revendiqués par un groupe se disant anarchiste, un Cercle éco-extrémiste de terrorisme et de sabotage :

 

« ...non seulement la nature souffre des attaques contre elle, mais que ces dommages s'étendent à ceux qui en sont directement responsables, qu'ils soient des organisations, des entreprises, des institutions ou des individus [...].

 

« Cela dit, nous revendiquons les attaques (au cours de la troisième semaine de novembre) par des colis piégés et incendiaires contre le Conseil national de l'agriculture [..] et la Compagnie de Protection des Cultures, de Science et de Technologie [...]. Ces deux sociétés sont des membres actifs de l'Alliance pour les OGM. »

 

On peut s'interroger sur l'identité et les motivations réelles de ce groupe. Nul doute qu'il se trouvera des théoriciens de l'activisme sciento- et technophobe pour argumenter qu'ils ne sont en rien responsables de ces exactions. Non, non ! Ils n'ont pas armé les bras qui ont confectionné les colis piégés !

 

L'Alliance cherche à promouvoir un dialogue, évidemment rationnel ? C'est intolérable...

 

Partager cet article

Commenter cet article