Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Le prix de la vulgarisation de la science : lettre ouverte de professeurs de la Floride en soutien de Kevin Folta

20 Octobre 2015 , Rédigé par Seppi Publié dans #critique de l'information

Le prix de la vulgarisation de la science : lettre ouverte de professeurs de la Floride en soutien de Kevin Folta

 

 

Nous vous avons informés précédemment [1] de cette campagne en droite ligne du maccarthysme orchestrée aux États-Unis d'Amérique par le lobby de l'industrie du bio et menée par un groupe écran, l'US Right to Know. Une quarantaine de chercheurs et plus du secteur public ont été visés par une demande d'accès à leur correspondance en vertu des législations sur l'accès aux documents publics. Parmi eux, une figure emblématique de la vulgarisation scientifique sur les OGM, M. Kevin Folta, professeur et président, Département des sciences horticoles de l'Université de Floride.

 

La controverse a été « importée » en France, notamment par un article de M. Stéphane Foucart, du Monde [2], qui constitue une reprise/adaptation d'un article du New York Times [3]. Et, en réaction, par le site La Théière cosmique [4] et nous-mêmes [1].

 

Si le monde de l'anti-OGMisme a eu son heure de joie, ce fut de relativement courte durée : c'est que le New York Times a aussi demandé l'accès à la correspondance de M. Charles (Chuck) Benbrook [5]. Ce qui se dégage de cette lamentable manœuvre, c'est une histoire de paille et de poutre. De très grosse poutre !

 

Nous y reviendrons peut-être. Quoique... tirer sur une ambulance...

 

« Sa correspondance avec ces sociétés montre l’intérêt de celles-ci à faire mettre en exergue, par un universitaire, les bénéfices de l’agriculture biologique mais également les risques associés aux OGM. »

 

écrivait avec précaution M. Foucart le 8 septembre 2015 [2]. En fait, M. Benbrook a pris un poste à la Washington State University, entièrement financé par le monde militant du bio, pour y faire essentiellement fonction de tour de contrôle des activités de dénigrement de l'agriculture conventionnelle et des OGM en leur donnant crédibilité et respectabilité du fait de son poste universitaire.

 

M. Foucart a remis le couvert le 14 septembre 2015 avec « "« Dis-moi qui te paie…" » [6]. Sans référence aucune à M. Benbrook – dont on rappellera qu'il a – aussi – contribué à une campagne anti-OGM de Greenpeace en Europe.

 

Nous attendrons sans nul doute longtemps un article factuel dans le « journal de référence » sur le cas Benbrook et, au-delà, les coups fourrés du lobby du bio. Aux États-Unis sur, par exemple, les tentatives de faire étiqueter les produits contenant ou issus d'OGM ; en France sur, par exemple, le Saladegate [7].

 

En attendant, des professeurs de l'Université de Floride ont écrit une lettre de soutien au Pr Kevin Folta [8], et nous avons grand plaisir à la partager avec vous.

 

 

Un article du 5 septembre 2015 signé par Eric Lipton dans le New York Times, « Food Industry Enlisted Academics in G.M.O. Lobbying War, Emails Show » (des courriels montrent que l'industrie agroalimentaire a engagé des universitaires dans la guerre de lobbying sur les OGM) [3], accusant Kevin Folta de lobbying pour les produits OGM de Monsanto, est au mieux trompeur. Folta, professeur et président du département des sciences horticoles de l'Université de la Floride, est l'un des rares universitaires à faire ce que le reste d'entre nous devraient faire : éduquer le public sur la science à la base de l'agriculture.

 

L'agriculture moderne exige l'introduction de pratiques culturales qui augmentent la durabilité, ainsi que l'amélioration des plantes. Les espèces cultivées ont été modifiées génétiquement depuis que les sociétés de chasseurs-cueilleurs à travers le monde se sont sédentarisées et ont commencé le processus de domestication ; un processus qui a produit les plantes cultivées d'aujourd'hui. Au cours du siècle dernier, les phytogénéticiens ont accéléré la modification génétique des cultures par l'introduction de gènes d'espèces sauvages pour produire des variétés résistantes aux maladies et aux insectes, et pour y introduire d'autres caractères souhaitables.

 

La génération des plantes transgéniques, communément appelées OGM, est juste un autre outil qui a été utilisé par l'agriculture américaine depuis plus de 20 ans, sans qu'il y ait eu le moindre rapport scientifique indiquant des effets néfastes. Selon l'Académie nationale des sciences et plus de 200 autres organisations à travers le monde [9], les cultures GM actuelles sont sans danger pour la consommation humaine, et elles sont soumises à approbation par la FDA, l'USDA et l'EPA avant d'être autorisées à entrer dans notre approvisionnement alimentaire.

 

Kevin Folta s'adresse au public pour expliquer les aspects scientifiques de l'agriculture, y compris ceux impliquant la technologie des OGM. Cela ne diffère en rien des universitaires qui éduquent le public sur la science qui est à la base des vaccinations ou de la fluoration de l'eau. Fournir des informations scientifiques précises au public ne fait pas d'un scientifique du secteur public un lobbyiste pour une industrie particulière. C'est plutôt une mission essentielle des Universités agricoles (Land Grant Universities). En tant que président de notre département, Kevin Folta illustre la mission des Universités par la promotion de la recherche dans tous les aspects de l'horticulture, y compris les meilleures pratiques culturales pour l'agriculture durable et biologique. Nous tenons à exprimer notre soutien plein et entier pour son intégrité scientifique et professionnelle, et son engagement à éduquer le grand public.

 

Jeff Brecht, professeur

 

José Chaparro, professeur associé

 

Christine Chase, professeur

 

Rebecca Darnell, professeur, présidente associée

 

Robert Ferl, professeur, directeur ICBR

 

Curt Hannah, professeur adjoint

 

Donald J. Huber, professeur

 

Harry Klee, Eminent Scholar

 

Karen Koch, professeur

 

Donald McCarty, professeur

 

Gloria Moore, professeur, directeur PMCB

 

Jim Olmstead, professeur adjoint

 

Mercy Olmstead, professeur adjoint

 

AnnaLisa Paul, professeur associé de recherche

 

Bala Rathinasabapathi, professeur

 

Steven Sargent, professeur, président adjoint

 

A. Mark Settles, professeur

 

C. Eduardo Vallejos, professeur agrégé

 

Jeffrey Williamson, professeur

 

Lincoln Zotarelli, professeur adjoint

 

 

__________________

 

[1] http://seppi.over-blog.com/2015/09/benbrook-s-en-va-t-en-guerre-ou-peut-etre-plus.html

http://seppi.over-blog.com/2015/09/glane-sur-la-toile-22-la-theiere-cosmique-sur-les-manoeuvres-de-harcelement.html

 

[2] http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/09/08/aux-etats-unis-guerre-d-influence-sur-les-ogm_4749054_3244.html

 

[3] http://www.nytimes.com/2015/09/06/us/food-industry-enlisted-academics-in-gmo-lobbying-war-emails-show.html?_r=0

 

[4] https://latheierecosmique.wordpress.com/2015/09/11/sm-le-monde-et-les-ogm-lobscurantisme-et-la-science-encore/

https://latheierecosmique.wordpress.com/2015/09/13/le-marteau-des-sorcieres/

 

[5] Une deuxième série de documents, ravageurs, a été publiée ici :

https://www.muckrock.com/foi/washington-54/chuck-benbrook-emails-20764/

 

[6] http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/09/14/dis-moi-qui-te-paie_4756026_3244.html

Texte complet ici :

http://www.duclair-environnement.org/2015/09/16/dis-moi-qui-te-paie/

 

[7] http://seppi.over-blog.com/2015/09/les-scandales-du-saladegate.html

http://seppi.over-blog.com/2015/10/glane-sur-la-toile-28-que-choisir-denonce-le-saladegate.html

 

[8] Source :

http://www.geneticliteracyproject.org/2015/10/15/the-price-of-science-literacy-florida-professors-open-letter-of-support-for-kevin-folta/

 

[9] http://www.geneticliteracyproject.org/2013/08/27/glp-infographic-international-science-organizations-on-crop-biotechnology-safety/

 

Partager cet article

Commenter cet article