Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Caramba ! Encore raté... l'EFSA retoque la dernière étude de Séralini et al.

7 Octobre 2015 , Rédigé par Seppi Publié dans #Gilles-Éric Séralini, #Pesticides, #OGM

Caramba ! Encore raté... l'EFSA retoque la dernière étude de Séralini et al.

 

 

Nous vous avions tenus en haleine au début de l'été : le 2 juillet 2015, l'équipe de M. Gilles-Éric Séralini (Mesnage R, Defarge N, Rocque L-M, de Vendomois J S et Seralini G-E) publiait « Laboratory Rodent Diets Contain Toxic Levels of Environmental Contaminants: Implications for Regulatory Tests » (les aliments pour rongeurs de laboratoire contiennent des contaminants environnementaux : implications pour les tests réglementaires) [1]. La publication, initialement prévue pour le 17 juin 2015, avait été retardée au dernier moment par une rébellion du personnel d'édition de Plos One, qui avait exigé quelques modifications au texte de l'article.

 

L'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA, European Food Safety Authority) a été saisie par la Commission européenne et priée de produire un avis sur cette étude. Elle a livré ses conclusions le 6 octobre 2015 [2].

 

En voici le résumé, que nous traduisons en français (avec un découpage pour faciliter la lecture).

 

« Dans un article publié dans la revue PLoS One et intitulé [...], Mesnage et al. (2015) ont analysé des aliments commerciaux pour rongeurs de laboratoire pour rechercher des contaminants environnementaux et des organismes génétiquement modifiés (OGM). Dans des échantillons de 13 aliments commerciaux pour rongeurs différents, provenant de cinq continents, les auteurs du rapport d'étude font état de la présence de pesticides, de métaux lourds, de dibenzo-p-dioxines et de dibenzofuranes polychlorées, et d'OGM.

 

Le document de Mesnage et al. (2015) apporte une contribution utile aux connaissances existant déjà dans le domaine. Cependant, il existe plusieurs limitations à l'approche méthodologique utilisée par les auteurs, y compris des informations insuffisantes sur le matériel testé et les méthodologies utilisées, une description incomplète des données, et une interprétation inappropriée de la législation et des résultats.

 

La grande majorité des pesticides étaient absents (en dessous de la limite de détection), et, en cas de détection, les niveaux de pesticides, de métaux lourds et de dioxines étaient juste au-dessus de la limite de détection dans les échantillons d'aliments, mais en dessous des niveaux réglementaires applicables aux aliments pour animaux et aux denrées alimentaires. Les auteurs ont rapporté des niveaux de plomb qui dépassaient les limites maximales prévues par la législation pour les produits alimentaires dans un nombre limité d'aliments.

 

L'utilisation du concept de DJA [dose journalière admissible] pour affirmer l'existence d'un risque pour la santé chez les rongeurs ou pour démontrer l'existence de niveaux de fond de maladies ou de troubles chez les rongeurs n'a aucune justification scientifique. [...] »

 

 

L'EFSA a également été saisie d'une interview de M. Antony Samsel publiée dans farmwars.info, « BREAKING: Lab Chow Contaminated by Glyphosate » (DERNIERE : les aliments pour animaux de laboratoire contaminés par le glyphosate) [3]. M. Samsel avait recommandé sur la base de ses affirmations d'écarter l'utilisation des données historiques qui pourraient être faussées par des contaminations significatives sur le plan toxicologique.

 

Verdict :

 

« [...] Dans une interview réalisée par le site Web farmwars.info, M. Samsel rapporte la présence de glyphosate dans trois aliments différents pour rongeurs. Les informations communiquées sur le site ne comportent pas suffisamment de détails ni aucune référence permettant un examen scientifique complet. En conclusion, aucun élément scientifique n'a été apporté qui aurait une incidence sur la validité des tests d'alimentation réglementaires dans l'UE. »

 

_________________

 

[1]  http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0128429

 

Pour notre analyse sur le fond :

http://seppi.over-blog.com/2015/07/le-seralini-nouveau-un-peu-de-science-beaucoup-de-pseudoscience-enormement-d-enfumage.html

 

Et pour les péripéties :

http://seppi.over-blog.com/2015/06/le-seralini-nouveau-est-n-est-pas-arrive-rayez-la-mention-inutile.html

http://seppi.over-blog.com/2015/07/sensationnel-l-equipe-seralini-demontre-l-interet-des-ogm.html

http://seppi.over-blog.com/2015/07/sciences-avenir-sert-la-soupe-a-m-seralini.html

 

[2] http://www.efsa.europa.eu/en/efsajournal/pub/4258

 

[3] http://farmwars.info/?p=14095

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article