Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

Les dérives militantes comptent aussi : une lettre ouverte à M. Hubert Deluyker, conseiller scientifique de l'EFSA

28 Septembre 2015 , Rédigé par Seppi Publié dans #Risk-monger, #Pesticides, #Néonicotinoïdes, #EFSA, #Union européenne, #Abeilles

Les dérives militantes comptent aussi : une lettre ouverte à M. Hubert Deluyker, conseiller scientifique de l'EFSA

 

Risk-monger*

Les dérives militantes comptent aussi : une lettre ouverte à M. Hubert Deluyker, conseiller scientifique de l'EFSA

Cher Monsieur

Aujourd'hui [23 septembre 2015], lors de l'événement organisé par le Corporate Europe Observatory sur la science et le lobbying [1] au Parlement européen, je vous ai posé une question à laquelle vous avez refusé de répondre. Vous avez peut-être oublié la question, ou l'EFSA ne dispose peut-être pas encore d'une politique sur cette question, je n'en suis pas sûr. Comme je considère que c'est une question valable, j'ai pensé que ce serait utile d'utiliser ce forum pour vous la reposer.

« Sur les cinq membres du Groupe de travail de l'EFSA sur l'évaluation des risques pour les abeilles, deux n'avaient aucune expérience de la conduite des essais de terrain sur les abeilles et deux autres étaient affligés de graves conflits d'intérêt. Gérard Arnold était le scientifique en chef d'Apimondia, qui milite contre les pesticides, et Fabio Sgolastra a été impliqué dans plusieurs ONG italiennes et a signé la lettre adressée par Pesticide Action Network North America au président Obama pour exiger une interdiction des néonicotinoïdes. Ce groupe de travail de l'EFSA a rédigé le document d'orientation de l'EFSA (document jusqu'à présent non approuvé) sur la façon de mener des essais de terrain sur les abeilles dans le bit d'évaluer le risque des pesticides pour les abeilles. Ce document d'orientation est tellement exigeant qu'il a mené à l'invalidation de tous les essais de terrain de l'industrie et a conduit à l'interdiction, édictée par l'UE à titre de précaution, de trois pesticides du groupe des néonicotinoïdes (en raison, évidemment, de l'absence de données acceptées). Je sais que nous sommes ici aujourd'hui pour taper sur l'industrie et, pour beaucoup, c'est très amusant ; mais l'EFSA a-t-elle une politique lorsque des membres de ses groupes de travail ont des conflits d'intérêts manifestes du fait de leurs liens avec des ONG environnementales? »

 

Étant donné que le temps a été compté lors de l'événement, permettez-moi d'élargir ma question avec quelques autres points:

 

Principales causes de mortalité rapportées par les apiculteurs (de gauche à droite : maladies ; varroase ; AFB ; nosémose ; EFB ; problèmes généraux ; reine affaiblie ; famine ; faiblesse de la colonie ; mauvaise gestion ; empoisonnement ; pesticides ; inconnues)

 

 

Tant Arnold que Sgolastra, alors qu'ils étaient impliqués dans la rédaction du projet de document d'orientation sur les abeilles, avaient publié des articles et fait des présentations sur la nécessité pour l'UE de modifier son approche de l'évaluation des risques. Vous pouvez trouver les liens et la preuve de leurs conflits d'intérêts non déclarés dans la dernière livraison d'un article en trois parties que j'ai écrit en décembre dernier [3]. Je crois comprendre que cette question a été discutée à Parme et à Bruxelles car mes recherches avaient alors attiré une certaine attention sur ce qui est devenu le « Bee-gate ».

 

Le projet de document d'orientation de l'EFSA sur les abeilles n'a toujours pas été approuvé par les États membres pour la raison principale que ses conditions pour des essais de terrain légitimes sont tout simplement impossibles à remplir (il faudrait suivre les abeilles sur l'équivalent de plus de 31.000 terrains de football, et ce, en supposant un taux de mortalité inférieur à la moyenne de référence). Mais il y a pire : l'EFSA vient d'insister cet été sur l'utilisation de ce document d'orientation qui n'a pas abouti, pour discréditer tous les essais de terrain de l'industrie et tirer des conclusions similaires aux précédentes pour les risques pour les abeilles des traitements foliaires par des néonicotinoïdes. Veuillez consulter mon article [4] sur cette situation, article dans lequel j'ai essayé de comprendre pourquoi vous continuez à pousser en avant un document d'orientation inabouti et corrompu (alors que, de surcroît, il y a un procès en cours contre la Commission européenne à ce sujet).

 

 

Il me semble que cela se décompose en plusieurs questions que je voudrais vous voir répondre (vous, ou quelqu'un de l'EFSA en charge) :

 

  • L'EFSA a-t-elle une politique sur les conflits d'intérêts des militants des ONG qui parviennent à se frayer un chemin dans les groupes de travail scientifiques ou d'autres organes de l'EFSA ?

 

  • Qu'a-t-on fait pour corriger la situation provoquée par Arnold et Sgolastra ?

 

  • Étant donné la façon dont le projet de document d'orientation sur les abeilles a été corrompu par ces conflits d'intérêts, l'EFSA ne devrait-elle pas le retirer plutôt que de continuer à l'utiliser pour invalider les bonnes recherches disponibles ?

 

  • Cela étant, l'EFSA est-elle disposée à réexaminer (retirer) son avis de 2013 sur les trois néonicotinoïdes, avis qui a conduit à une interdiction à l'échelle européenne qui a eu un effet négatif sur les agriculteurs, les consommateurs et, malheureusement aussi, sur la santé des abeilles ?

 

 

Je suis vraiment désolé d'avoir à vous poser ces questions publiquement, mais étant donné les revendications de transparence, si je vous les avais envoyées uniquement par courriel privé, des groupes comme CEO ou ALTER-UE vous auraient fait grief de collusion (car, voyez-vous, il y a dix ans, je travaillais pour l'industrie, ce qui me rend persona non grata dans des agences comme l'EFSA). Je dois aussi avouer que je me sens un peu frustré. L'EFSA répond immédiatement lorsque des activistes tapageurs hurlent et crient à propos de conflits d'intérêts insignifiants avec l'industrie (comme la participation à un projet financé en partie par l'industrie) – et nous avons vu aujourd'hui combien ils sont doués, et combien ils ont d'argent pour balancer leurs boules puantes dans toutes les directions ; et quand un universitaire sans budget ni financement présente des preuves de graves problèmes de dérives militantes à l'EFSA, il peut être facilement ignoré. Je ne pense pas que ce soit équitable ni juste... alors, après m'avoir ignoré pendant dix mois, vous pourrez me faire la courtoisie de répondre à mes questions. J'insérerai votre réponse au bas de mon article.

 

En vous remerciant,

 

David Zaruk

The Risk-monger

 

Auteur: David Zaruk

 

__________________

 

[1] Ma note :

http://corporateeurope.org/sites/default/files/attachments/science_vs._lobbying_conference_-_programme.pdf

L'annonce de l'événement est ici :

http://corporateeurope.org/power-lobbies/2015/09/sciencevlobbying-public-conference

Notez que l'annonce annonce que la pleine capacité de la salle a été atteinte et que les enregistrements ne sont plus acceptés... technique de base pour s'assurer une salle à sa botte.

 

[2] Ma note : Le PANNA a publié un communiqué de presse :

http://www.panna.org/press-release/100-scientists-call-obama%E2%80%99s-bee-task-force-take-action-pesticides

Curieusement, la lettre jointe en annexe n'est pas la bonne... Elle est ici, sur le site de M. Henk Tennekes, que nous avons déjà croisé dans d'autres billets, avec les signatures :

http://www.boerenlandvogels.nl/sites/default/files/Final%20scientist%20letter%20on%20bee%20policy_Nov2014_0.pdf

On notera qu'il y a deux signatures françaises que nous vous laisserons découvrir, l'une d'entre elles ayant déjà menacé de poursuites judiciaires :

http://risk-monger.blogactiv.eu/2014/12/02/iucn%E2%80%99s-anti-neonic-pesticide-task-force-an-expose-into-activist-science/

http://www.forumphyto.fr/2014/12/17/la-task-force-de-luicn-fait-elle-ou-non-de-la-science-militante-note-a-lattention-des-lecteurs-de-forumphyto/

http://agriculture-environnement.fr/a-la-une/article/la-gue%CC%81rilla-judiciaire-du-lobby-vert

 

[3] http://risk-monger.blogactiv.eu/2014/12/16/the-bee-sting-activist-scientists-and-the-abuse-of-power/

 

[4] http://risk-monger.blogactiv.eu/2015/09/01/efsas-neonicotinoid-scandal-part-ii-illogical-illegitimate-illegal/

http://seppi.over-blog.com/2015/09/le-scandale-des-neonicotinoides-a-l-efsa-illogisme-illegitimite-illegalite.html

 

Partager cet article

Commenter cet article