Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels

À la BBC : « GM Food – Cultivating Fear »

12 Juin 2015 , Rédigé par Seppi Publié dans #OGM, #critique de l'information

À la BBC : « GM Food – Cultivating Fear »

À la BBC : « GM Food – Cultivating Fear »

L'anti-Arte, etc.

La chaîne britannique BBC a diffusé le 8 juin 2015 un documentaire de trente minutes, « GM Food – Cultivating Fear » (aliments GM – cultiver la peur). Les anglophones pourront le voir ici [1]. Il vaut vraiment le détour.

Ceux qui ont des difficultés peuvent se tourner vers un article de l'excellent Genetic Literacy Project, éventuellement avec l'aide d'un traducteur automatique : « BBC Panorama blasts anti-GMO activists for ignoring science underscoring turning point on biotech reporting » (BBC Panorama critique violemment les activistes anti-OGM qui ignorent la science, et souligne que les reportages sur la biotechnologie sont à un point de rupture) [2]. Titre présomptueux en dehors du contexte insulaire... on est très loin du point de rupture en France.

Comment monter un « documentaire », style BBC ? Premièrement, en donnant la parole à tous les acteurs de manière équilibrée. Deuxièmement, en présentant les enjeux, les vrais. Il devient alors évident que c'est certitudes scientifiques – mesurées et toujours exprimées avec les indispensables précautions oratoires : on ne peut conclure une recherche sur un OGM particulier, au mieux, que par la constatation qu'elle n'a pas mis en évidence une dangerosité accrue par rapport à la version « conventionnelle » – contre hypothèses les plus folles d'une possible dangerosité. Il faut voir et écouter à cet égard M. Doug Parr, le Chief Scientist de Greenpeace. Un morceau de bravoure :

« Si ceux qui sont prudents comme nous ont tort, le résultat sera un délai de quelques années dans le retour sur investissement des actionnaires des grandes entreprises multinationales. Si, d'un autre côté, ceux qui sont en faveur [des OGM] ont tort, alors nous auront potentiellement modifié notre environnement avec des conséquences inconnues tant pour l'écologie que pour la santé, réellement pour l'éternité. »

Dans le contexte de Panorama, comme dans l'absolu, c'est pitoyable. Peut-on rappeler que certains accusent Greenpeace, et d'autres, de crime contre l'humanité pour leur opposition véhémente et militante contre le riz doré ?

Comment monter un « documenteur » style Arte (et autres) ? En donnant carte blanche à un(e) journaliste ou un(e) producteur/trice confit(e) de préjugés et aveuglé(e) par l'idéologie. La parole du chercheur ou du politique conscient des réalités, si tant est qu'elle soit admise dans leur production, y servira de faire-valoir pour la parole de l'activiste.

Comment monter un « documentaire », style BBC ? En montrant et donnant la parole à un paysan bangladeshi qui a expérimenté l'aubergine (brinjal) Bt et qui explique qu'avant, il traitait deux fois par semaine contre les insectes piqueurs et foreurs et qu'avec la version Bt il a considérablement réduit les traitements.

Comment monter un « documenteur » style Arte ? En montrant avec une complaisance malsaine une fillette argentine lourdement handicapée avec un commentaire suggérant que c'est la conséquence des OGM et des pesticides.

Comment monter un « documentaire », style BBC ? En montrant – en l'occurrence mal (ils ne sont pas parfaits à la BBC – des feuilles de pomme de terre en laboratoire, les unes bien vertes, ayant résisté au mildiou, et les autres, jaunies, y ayant succombé.

Comment monter un « documenteur » style Arte ? En montrant avec une complaisance malsaine un producteur de porcs danois étalant devant la caméra des cadavres de porcelets malformés qu'il a soigneusement conservés au congélateur [3]. Évidemment sans se demander pourquoi M. Ib Pedersen est quasiment le seul producteur européen à accuser l'alimentation de ses porcs.

Comment monter un « documentaire », style BBC ? En reproduisant la déclaration suivante de M. Parr, pour l'occasion porte-parole de Greenpeace :

« Nous ne pouvons pas donner d'assurance formelle qu'on peut manger les aliments GM sans danger. »

Et en ayant un journaliste qui répond :

« Ils en ont mangé pendant près de 20 ans en Amérique, probablement des milliards de repas ; une société notoirement procédurière, et personne n'a porté plainte pour atteinte à sa santé. »

Un journaliste qui insiste, en s'adressant à M. Parr :

« En vérité vous avez ici le choix entre la certitude d'utiliser moins de pesticides – et cela est mieux pour l'agriculteur, mieux pour le consommateur, sans doute mieux pour l'environnement – et ces choses hypothétiques du style "et s'il y avait des risques" que vous nous balancez. »

Mais c'est là sans nul doute dépasser les bornes pour l'anti-OGM induré – celui qui se régale devant la provocation d'un « journaliste » qui propose un verre de glyphosate/Roundup à son contradicteur (oui, « contradicteur », pas « personne interviewée »).

La BBC a fait encore plus fort. Elle a donné la parole à des activistes anti-OGM repentis qui ont fait courageusement leur mea culpa : le journaliste Mark Lynas, aujourd'hui très impliqué dans la promotion de l'aubergine Bt, et l'ancien directeur exécutif de Greenpeace Stephen Tindale. Selon ce dernier :

« Il est à mon avis inacceptable, moralement inacceptable de s'opposer à ces nouvelles technologies. Je me fais du souci pour Greenpeace et d'autres entités vertes qui, en suivant une telle ligne dure sur les OGM, peuvent être accusés de placer l'idéologie avant les nécessités de l'action humanitaire. »

Entendrons-nous un jour les anciens dirigeants – repentis – français ? On peut rêver...

Et la BBC a inclus une longue séquence sur une publicité anti-OGM d'Action Aid diffusée en Ouganda et la rétractation par la maison-mère. Dévastateur...

Le documentaire n'a pas plu au monde de l'anti-OGMisme. GLP a publié un autre article, « Anti-GMO ecology activists reject BBC’s Panorama portraying them as ‘fear mongers’ » (des activistes écolos anti-OGM rejette la description de BBC Panorama qui fait d'eux des « marchands de peur ») [4]. Celui-ci est un extrait de « Investigation or advocacy? The BBC reveals its pro-GMO bias » (enquête ou publicité ? La BBC dévoile son biais pro-OGM) publié par Ecologist [5]. On ne peut que recommander la lecture de sa longue partie, consacrée aux attaques personnelles, pour faire le point de la déliquescence intellectuelle et morale du mouvement.

Ainsi donc va l'anti-OGMisme primaire : quand il faut aborder le fond, il se fait marchand de peurs. Quand on le critique sur ses arguments, il fait dans le vil ad hominem.

En France, le monde « anti » s'est apparemment concerté pour utiliser les plaintes en diffamation et les menaces de plaintes pour faire taire leurs critiques. Et on a peine à identifier une chaîne capable de produire un documentaire du calibre de celui de la BBC.

_________________

[1] https://www.youtube.com/watch?v=6KruFQ2uCqk

[2] http://www.geneticliteracyproject.org/2015/06/11/bbc-panorama-program-blasting-anti-gmo-activists-for-ignoring-science-underscores-turning-point-on-gmo-reporting/

[3] https://www.youtube.com/watch?v=CSJUy6MAeyk

Nous avons démonté une « chose » sur Imposteurs:

http://imposteurs.over-blog.com/2014/11/patrick-moore-dit-de-paul-moreira-un-c-fini-par-wackes-seppi.html

Il y a eu pire !

[4] http://www.geneticliteracyproject.org/2015/06/11/anti-gmo-ecology-activists-reject-bbcs-panorama-portraying-them-as-fear-mongers/

[5] http://www.theecologist.org/blogs_and_comments/commentators/2902878/investigation_or_advocacy_the_bbc_reveals_its_progmo_bias.html

Partager cet article

Commenter cet article